• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Bar-le-Duc: un campus connecté à la rentrée 2019

Le lycée Raymond Poincaré a été choisi pour accueillir le campus connecté de Bar-le-Duc / © Laurence Duvoid
Le lycée Raymond Poincaré a été choisi pour accueillir le campus connecté de Bar-le-Duc / © Laurence Duvoid

Rapprocher l'enseignement supérieur des territoires qui en sont le plus éloigné, c'est l'ambition des campus connectés mis en place par le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche dès la rentrée 2019. 13 campus verront le jour dont Bar-le-Duc pour la région Lorraine.

Par Laurence Duvoid

Etudier dans tous les territoires, c'est l'ambition du campus connecté. Notamment vis à vis des élèves freinés dans leur poursuite d'études supérieures en raison de barrières géographiques, sociales et urbaines. C'est le cas de Bar-le-Duc.  

Pourquoi Bar-le-Duc

Bar-le-Duc est une ville qui ne propose que 8 formations de BTS et l'ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education) aux élèves en terminale. Compte tenu de cette offre, la mobilité des lycéens, leur ambition est effectivement moindre que dans les grandes villes urbaines.

Les élèves meusiens ont tendance à l'issue de la classe de seconde, à privilégier le choix d'un bac technologique plutôt qu'un bac général.

62,4 % des élèves meusiens se sont orientés en 2018, vers un bac d'enseignement général. Ils étaient 72% dans l'académie de Nancy-Metz et 32,3 % vers un bac technologique pour 29,8 % au niveau académique. Cette tendance est observée sur une longue période. 

Venir étudier à Nancy ou Metz  représente pour les étudiants meusiens, des frais financiers supplémentaires (déplacements, logement).

Autant de raisons qui ont poussé le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche ainsi que la région Grand Est à identifier Bar-le-Duc pour se doter d'un campus connecté.

Combien d'étudiants pour quels cursus?

Le campus doit fonctionner à compter du 1er septembre 2019. Pour sa première année, le dispositif ambitionne d'accueillir 10 étudiants. Les jeunes ciblés sont des élèves de terminale ou des étudiants en réorientation. 

Les étudiants s'inscriront dans l’établissement qui délivre la formation à distance, ils auront ainsi accès aux formations à distance suivantes :
  • 27 licences complètes (L1-L2-L3)
  • 21 BTS 
  • 7 BTS agricoles
  • 4 DAEU (Diplôme d’Accès aux Études Universitaires) A (littéraire) et B (scientifique)
  • l'offre du CNED
Campus connecté : le lycée Poincaré de Bar-le-Duc choisi comme tremplin durant 1 ou 2 avant de rejoindre une école ou université. / © Laurence Duvoid
Campus connecté : le lycée Poincaré de Bar-le-Duc choisi comme tremplin durant 1 ou 2 avant de rejoindre une école ou université. / © Laurence Duvoid


Campus connecté au Lycée Poincaré

C'est le Lycée Raymond Poincaré qui accueille déjà des étudiants en BTS qui sera le tiers-lieu pour la dizaine d'étudiants néobacheliers (ou en réorientation) qui feront partie du dispositif campus connecté.
Ils pourront y poursuivre un cursus d'enseignement à distance en ayant accès à un espace de travail favorable ( outils numériques, PC et vidéoprojecteur, accès internet, espace de travail collaboratif) et en bénéficiant d'un accompagnement individuel.

Les jeunes du campus connecté devront signer un contrat d'accueil et d'accompagnement, respecter le réglement intérieur et être présents 12 heures minimum par semaine. Ils seront encadrés par un tuteur sur place dont la fonction n'est pas encore définie.

Ils disposeront également des nombreux services du lycée : bibliothèque, self pour la restauration, salle de sport. 

Les examens seront organisés à distance ou en présentiel, dans l’université délivrant la formation, au sein de l’université de proximité qui a conclu un partenariat avec le campus connecté.

Un partenariat gagnant gagnant

Les campus connectés ont été élaborés en lien avec les régions. En contrepartie de la mise à disposition par la région Grand Est, du lycée Poincaré, l'Etat offre une subvention de 50 000 euros et une dotation de 1000 euros par étudiant pendant 3 ans.
Pour les 13 campus connectés, cela représente un invsetissement d'1,5 million d'euros pour l'Etat. 

L'objectif est de créer une centaine de campus connectés à l'horizon de la rentrée 2022.

 

Sur le même sujet

Sortie du livre sur l'affaire Lambert : le docteur Eric Kariger invité du 12/13

Les + Lus