Témoignage. Harcèlement scolaire : l’acteur de la série "Ici tout commence" revient dans son ancien collège pour témoigner

Publié le Écrit par Inès Pons-Teixeira

Nicolas Anselmo a maintenant 25 ans. Le comédien revient pour la première fois dans son ancien collège de Clermont-en-Argonne, en Meuse, pour témoigner de son parcours et du harcèlement scolaire qu’il a subi lorsqu’il était élève dans l’établissement.

Face aux élèves de 3ᵉ et de 4ᵉ de son ancien collège, il répond à toutes les questions et témoigne sans filtre du harcèlement dont il a été victime adolescent. Né en 1998, le comédien et danseur Nicolas Anselmo, originaire de Clermont-en-Argonne (Meuse), est danseur, comédien et photographe amateur. Connu pour son rôle d’Eliott Prévost, un personnage non-binaire dans la série quotidienne de TF1 “Ici tout commence”, l’acteur est très sensible aux causes défendues par son personnage.

On m’a traité de “pédé”, on s’est moqué de mes vêtements trop excentriques, on s’est acharné sur moi

Nicolas Anselmo, comédien et danseur

Victime de harcèlement scolaire pendant des années, Nicolas Anselmo évoque devant les élèves, très attentifs et intéressés, sa vie d’acteur, ses rêves, son lien avec sa famille dont il est très proche, mais aussi le harcèlement scolaire dont il a été victime. “J’ai vécu beaucoup de rejet et de choses méchantes et injustes. Sûrement parce que j’étais différent, un peu dans ma bulle et à l’écart, alors que j’étais moi, tout simplement. On m’a traité de “pédé”, on s’est moqué de mes vêtements trop excentriques, on s’est acharné sur moi”, livre le jeune artiste.

Invité par son ancien établissement, jeudi 18 avril 2024, le comédien insiste aussi sur le rôle des professionnels de l'Éducation nationale dans la lutte contre le harcèlement. “Les adultes ont aussi leur rôle à jouer. Eux aussi mettent parfois les élèves dans des cases, il faut s’intéresser le plus possible à qui est vraiment l’enfant, sa créativité, ses émotions, son rapport à l'autre. On m’a fait croire que j’étais nul, heureusement mes parents et ma famille m’ont toujours soutenu”, raconte le jeune artiste qui a su transformer ses blessures en une force et une énergie inaltérables.

Il nous a conseillé de suivre nos rêves et de ne pas écouter ceux qui nous rabaissent

Mathéo, élève en classe de 4ᵉ

Mathéo, élève en 4ᵉ, repart ravi de cet échange d’une heure et demie avec Nicolas Anselmo. “Ça n’est pas tout le temps facile pour moi le collège, il nous a conseillé de suivre nos rêves et de ne pas écouter ceux qui nous rabaissent”, sourit l’adolescent. Acteur dans plusieurs séries télévisées et fervent défenseur de la lutte contre le harcèlement, Nicolas Anselmo a déjà rencontré les élèves d’une dizaine d’établissements scolaires en France. “Par sa jeunesse et par sa notoriété, Nicolas a un discours qui parfois passe mieux auprès des élèves que celui des enseignants”, explique Sébastien Forterre, le principal du collège d'Argonne.

Au total, environ 70 élèves de 4ᵉ et de 3ᵉ ont pu bénéficier de l'intervention de Nicolas Anselmo dans ce petit collège rural. La rencontre était organisée dans le cadre du comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) mais aussi du programme Phare, un plan de prévention et d'action contre le harcèlement et le cyberharcèlement entre élèves dans les écoles élémentaires, les collèges et les lycées.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :