Cet article date de plus de 7 ans

Bure : le débat parlementaire aura bien lieu

Alors qu'il était envisagé ce jeudi de se passer d'un débat parlementaire sur le sujet de l'enfouissement des déchets nucléaires, il a finalement été décidé que ce débat aurait bien lieu. Oubli, ou fait lié à la pression des écologistes ?
L'article 35 du projet (autorisant l'Etat à décider par décret des modalités d'enfouissement des déchets nucléaires) ne figure plus dans le texte sur la transition énergétique qui sera transmise au Conseil d'Etat , a-t-on appris vendredi auprès du cabinet de la ministre de l'Ecologie. 

Cet article 35 prévoyait que l'Etat déciderait par décret en Conseil d'Etat des modalités industrielles de l'enfouissement des déchets, ce qui avait provoqué la colère des écologistes (qui ont crié au "déni de démocratie"). Le texte sur la transition énergétique (qui n'est pas encore un projet de loi, mais un "pré-projet") a été transmis à plusieurs instances, dont le Conseil d'Etat, pour concertation.

Le député d'Europe Écologie Les Verts Denis Beaupin s'est "réjoui" de ce "retrait". Dans un communiqué, il indique :

Ségolène Royal a entendu le message des écologistes : il n'était pas question pour nous de voter une loi de transition énergétique qui entérinerait la création du site de stockage Cigéo ; Cigéo n'a pas sa place dans cette loi"


L'élu écologiste, vice-président de l'Assemblée nationale, estime que ce retrait va permettre de mener un "débat dans la sérénité" sur ce sujet et "permettre que tous les scénarios soient étudiés avec soin avant toute décision".


Retrouvez tous nos articles sur le sujet...

Résumé en images...et réactions :
durée de la vidéo: 01 min 35
Bure et son débat





Projet de Bure
Il est projeté de créer à Bure, à la limite de la Meuse et de la Haute-Marne, un "tombeau" pour les résidus radioactifs les plus dangereux, un sujet sensible car il s'agit de stocker à 500 mètres de profondeur, dans une roche argileuse imperméable, quelque 3% du volume total des déchets radioactifs produits en France, qui concenrent à eux seuls plus de 99% de la radioactivité. Et ce pour des dizaines de milliers d'années.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique nucléaire