La famille du Poilu Corse retrouvé à Fleury-devant-Douaumont veut récupérer son corps

Depuis la découverte de 26 corps de Poilus à Fleury-devant-Douaumont la semaine dernière, le 5 juin 2013 seulement 7 corps ont pu être identifiés et parmi les dépouilles qui ont retrouvé un nom, celle d'un soldat corse.

André Giansily avec l'uniforme du 140e Régiment d'Infanterie
André Giansily avec l'uniforme du 140e Régiment d'Infanterie © France Télévisions
Jean-Pierre Giansily a été surpris devant son petit écran le 31 mai à 20 h en regardant avec son épouse le journal de TF1 à 20 h qui diffusait des images des fouilles dans le village détruit de Fleury-devant-Douaumont qui ont permis de retrouver 26 dépouilles de poilus de la Grande Guerre.

Brusquement, il voit passer une plaque d’identification avec le nom de son oncle André Giansily, le frère de son père, mort le 25 mai 1916 à Fleury, mais né le 18 mai 1894 à Vescovato, petit village de Haute-Corse dans l’arrondissement de Corte.

Le père de Jean-Pierre avait remué ciel et terre pour retrouver son frère. Il était remonté à Douaumont pour interroger les anciens combattants qui n'avaient pas pu lui donner de réponse.

Pour le neveu d'André Giansily, le corps de son oncle doit retrouver la terre corse. Il sera enterré à Vescato à côté de son frère.

durée de la vidéo: 01 min 37
Giansily rentre chez lui

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire sorties et loisirs première guerre mondiale