• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Histoires 14-18 : l'aviation à Verdun

© France Télévisions / Pathé Gaumont - BNF Gallica
© France Télévisions / Pathé Gaumont - BNF Gallica

Le champ de bataille de Verdun témoigne du rôle joué par l’artillerie pendant des mois.
Mais les combats ont aussi eu lieu dans les airs. Pour la première fois de l’histoire militaire, la maîtrise du ciel allait devenir l’une des clefs de la victoire…

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Lorsque débute la bataille de Verdun en 1916, les Allemands sont maîtres des airs et leur chasse interdit le survol de leurs lignes aux Français ce qui leur a permis de préparer en toute discrétion leur offensive.
Le 21 février 1916, 270 appareils allemands sont dans le ciel face à 70 avions français qui ne peuvent rien face à cette armada.

En réaction, la moitié de la chasse françaises est prélevée sur d’autres fronts et les meilleurs pilotes sont affectés dans le secteur de Verdun : une nouvelle façon de faire la guerre s’impose

Les dog fights, combats individuels tournoyants, chers aux as français, n’ont plus cours, Il faut désormais voler en formations pour "rechercher l’ennemi, le combattre et le détruire"
En deux mois, les Français reprennent le contrôle du ciel.

A l’été 1916, la chasse, dotée de nouveaux appareils, parvient à empêcher les avions allemands de survoler les lignes françaises.
Elle détruit aussi les ballons d’observation de l’adversaire, le rendant aveugle.
Les conditions sont alors réunies pour mener efficacement des contre offensives.
La bataille de Verdun a mis en évidence la nécessité de maîtriser l’air.
Histoires 14-18 : l'aviation à Verdun
Sources d'archives : - BNF Gallica - Pathé Gaumont - France 3 - Laurent Parisot

 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus