Verdun : l'illustratrice Redpaln retrace la fabuleuse histoire des Templiers

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thierry Pernin .

Depuis Hugues de Payns, fondateur de l’ordre du Temple, en passant par Philippe le Bel, bourreau des Templiers, jusqu’à Jacques de Molay, leur dernier grand maître, en mars 2022, la dessinatrice Redpaln nous emmène sur les traces des Pauvres Chevaliers du Christ.

Après avoir planché sur l’épopée napoléonienne, l’illustratrice Verdunoise Repaln vient de réaliser trente dessins avec textes qui racontent l’incroyable destin des Templiers.

"Dans la collection Illustoriques précédente, "Napoléon", j’avais travaillé avec l’historien David Chanteranne", explique-t-elle. "Cette fois-ci, sur sa proposition, j’ai collaboré avec Jean-Vincent Bacquart, médiéviste et spécialiste des ordres religieux militaires."

Redpaln, "red" comme ses cheveux autrefois roux et "paln", qui laisse deviner son prénom, trouve l’Histoire en général passionnante, mais en particulier celle des Templiers, notamment l’épisode où l’avant dernier maître de l’ordre, Guillaume de Beaujeu, lors du siège de Saint-Jean-d’Acre, reçoit une flèche sous l’aisselle et répond à un groupe de chevaliers qui le supplient de ne pas fuir : "Je ne m’enfuis pas je suis mort".

Originaire des Vosges, elle sera séduite par le département de la Meuse et choisira d’habiter en Argonne. Elle définit son style entre vintage et moderne et dit être dire fan de l’affichiste Alfons Mucha.

"J’ai toujours aimé dessiner, mais surtout j’aime créer. Je commence mes croquis par un encrage à la main", explique-t-elle. "De ces lignes noires, j’obtiens un dessin que je scanne avant de le coloriser."

Du 11 au 18 mai 2022, à Verdun, l’illustratrice Repaln expose les planches de sa collection Illustoriques "Templiers" à la Chapelle Buvignier.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité