Verdun : une initiative solidaire des Cadets de la gendarmerie, la campagne nationale du Bleuet de France

Publié le
Écrit par Yves Quemener

Chaque année, à l'approche du 8 mai, des lycéens engagés donnent de leur temps pour l’œuvre du Bleuet de France. L'association caritative organise chaque année une quête pour soutenir les victimes de guerre.

Romane et Jessica sont en classe de première. Bientôt le bac de français. Mais en attendant, elles profitent de leur temps libre pour collecter des dons, ici dans un supermarché de Verdun (Meuse) pour l’œuvre du Bleuet de France.

Les Cadets de la gendarmerie existent depuis cinq ans dans le département de la Meuse. Ils ont été créés en 2017. Cet engagement permet aux jeunes de 17 ans de soutenir des actions citoyennes. Et également de découvrir les métiers de la gendarmerie ainsi que de participer au devoir de mémoire. 

L’initiative des jeunes cadets permet de venir en aide à un pupille de la nation par exemple

Cédric Schwindt, office national des anciens combattants et victimes de guerre

A Verdun ils ont ainsi donné de leur temps libre au profit de l’association. "J’avais déjà envie de devenir réserviste.  Là du coup j’ai surtout pu me préparer un peu pour voir comment ça va se passer et découvrir la gendarmerie. En fait voir ce qu’ils font au quotidien", raconte Jessika Chopin, 17 ans.

De la reconstruction à la réadaptation

Une œuvre caritative qui vient en aide aux anciens combattants, militaires blessés, veuves, pupilles de la Nation et victimes d’attentats terroristes.

Après un service national universel, les volontaires se sont engagées comme Cadet au sein de la gendarmerie de la Meuse.



Mathias Maguin, 17 ans est Cadet de la gendarmerie. "La semaine dernière on est parti à Paris. On a visité le musée de la gendarmerie. On a visité le Sénat puis on a fait la cérémonie du rassemblement du soldat inconnu à l’Arc de Triomphe"

Un million d'euros de dons en France

Souvent associé à la journée du 11 novembre, jour de l'armistice de 1918, le Bleuet de France organise également des collectes le 10 mars, le 8 mai et le 14 juillet.

L’association œuvre en soutien aux victimes de guerre mais aussi aux victimes d’attentats et leurs proches. "L’initiative des jeunes cadets de la gendarmerie, qui ont proposé de s’investir dans le cadre de cette quête, nous permet de nous retrouver ici Verdun dans le hall d’un magasin qui nous accueille pour permettre aux jeunes d’être sensibiliser", explique Cédric Schwindt le directeur départemental de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre. "On aide une victime, on aide un jeune, un pupille de la nation par exemple".

Sur une année l'association collecte environ un million d’euros de dons en France. Une œuvre qui sert également à financer la mémoire des conflits et plus particulièrement dans la Meuse.

L'origine du symbole du bleuet de France remonte à 1916. A l'époque deux infirmières à l’hôpital des Invalides (Paris), émues par les souffrances qu’endurent les soldats français jour après jour, décident de venir en aide à leur manière aux blessés de guerre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité