• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Des milliers de papillons vivent sous 28 degrés, à Virelles en Belgique

Papillon hibou. La grange aux papillons, Virelles (Belgique) / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
Papillon hibou. La grange aux papillons, Virelles (Belgique) / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne

A quelques kilomètres de la frontière ardennaise, le village de Virelles en Belgique vous transporte en un coup d'aile sous les tropiques. La grange aux papillons abrite des centaines de papillons étonnants. Un voyage exotique en pleine forêt tropicale. 

 

Par Daniel Samulczyk


Un grand bâtiment blanc apparait à la sortie du village de Virelles à la frontière belge. On vient juste de quitter le département des Ardennes et nous voici aux portes des forêts guyanaises en quelques sortes, une serre géante se dresse devant le visiteur : La grange aux papillons.

Si l'on doute encore d'un pas hésitant d'une quelconque expérience exotique, le passage du sas d'entrée vous apporte de suite 20 degrés supplémentaires d'un coup au visage avec une humidité bien réelle: l'ambiance est à la Indiana Jones d'office. Mais ici pas question d'avoir un sabre ou une machette pour percer la brousse qui se découvre devant vous, un simple appareil photo fera merveille pour peu qu'il accepte les 28 degrés et le taux l'humidité à 90 % de l'endroit.

En quelques bouffées d'air chaud on a compris que les spécimens qui vivent ici ont besoin de cet environnement primaire et la végétation luxuriante nous emporte dès les premiers mètres sous d'autres latitudes.
 
L'intérieur luxuriant de la grande serre à papillons / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
L'intérieur luxuriant de la grande serre à papillons / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne

Au milieu des bananiers géants et des palmiers extraordinaires qui suintent sous la verrière, de gros papillons hibou de la taille d'une main viennent vous saluer dans un ballet tournoyant. La magie et bien là, on s'y croirait !
Un peu plus loin, au bout d'une allée verdoyante garnie de plantes et de fleurs exotiques, de petits papillons multicolores et étonnants tiennent un conseil autour d'une banane bien mûre pendant que les grands morphos bleus de Guyane traversent la serre et se chassent en vol rapide.
 
Le repas de certains papillons : une banane bien mûre / © Sébastien Valente, France 3 Champagne-Ardenne
Le repas de certains papillons : une banane bien mûre / © Sébastien Valente, France 3 Champagne-Ardenne

Tous ces spécimens rares virevoltent en permanence autour des visiteurs et se posent quelquefois sur une tête ou une épaule. La grange aux papillons présente une trentaine d'espèces de lépidoptères des quatre coins du globe, une prouesse technique au regard des 12 degrés en extérieur ce jour-là dans les Ardennes.

Ils ne vivent que trois semaines et pourtant…

Depuis 17 ans, l'aventurier des lieux s'appelle Jean Pierre Frisque, c'est le créateur de la serre et c'est aussi le papa de ces centaines de papillons qu'il va faire naître sur place chaque année à partir de la mi-avril. Le défi est de taille car ses petits locataires ne vivent que quelques semaines et sont d'une fragilité bien évidente.
Jean Pierre Frisque, éleveur à la grange aux papillons. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne
Jean Pierre Frisque, éleveur à la grange aux papillons. / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne-Ardenne

Pas question pour ces papillons hors du commun de voyager dans des boîtes aussi douillettes soient-elles. C'est lorsqu'ils sont encore dans leurs états de Chrysalides qu'il sont envoyés par colis spéciaux de différents élevages de Malaisie, des Philipinnes ou d'Amérique du sud chez Jean Pierre, en Belgique. Il est très difficile d'élever des papillons sur place et sans cette solution la serre serait bien vide.

La chrysalide ne boit pas et ne mange pas donc, on peut la faire voyager sans aucun problème sur des lits de ouate dans des boîtes isothermiques
- Jean Pierre Frisque, éleveur de papillons

Une maternité à papillons

Dans la nature, les chenilles s'enferment dans leur chrysalide et se fixent verticalement sur les branches en attendant l'ultime transformation en un magnifique papillon. Jean Pierre reproduit cette singularité pour chaque lépidoptère en recollant une à une chacune d'entre elles avec son fil de soie d'origine telle que la chenille l'avait prévu, sur des supports en bois dans sa maternité à papillons.
 
Les papillons dans leur chrysalide avant leur naissance / © Sébastien Valente, France 3 Champagne-Ardenne
Les papillons dans leur chrysalide avant leur naissance / © Sébastien Valente, France 3 Champagne-Ardenne


Je mange donc je suis...

La grange aux papillons, c'est aussi un jardin extraordinaire avec des arbres, des plantes et des fleurs adaptées à ce milieu humide et tropical. Chaque papillon y retrouve ainsi son éco-système bien à lui, avec la nourriture végétale réservée à son espèce. L'entretien des végétaux et aussi important que l'hydrométrie et le micro climat recréés pour la survie de chacun.

Il faut vraiment avoir la plante qui convient parce-que chaque papillon pond sur une plante bien précise et l'autre paramètre important c'est qu'il faut avoir des plantes non-traitées et ça c'est pas facile !
- Jean Pierre Frisque, éleveur de papillons

Une plante bien précise pour chaque espèce de papillon / © Sébasten Valente, France 3 Champagne-Ardenne
Une plante bien précise pour chaque espèce de papillon / © Sébasten Valente, France 3 Champagne-Ardenne


Où est Virelles (Belgique) ?

Infos pratiques

Ouvert du samedi 27 avril 2019 au dimanche 29 septembre 2019 de 11h00 à 17h30.
Dernière entrée : 17h00.
Fermé le lundi en avril, mai, juin et septembre, sauf jours fériés.
Ouvert tous les jours en juillet et août.
Les chiens ne sont pas admis.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Recrudescence de piqûres d'insectes

Les + Lus