Moselle : la gendarmerie détruit plus de 4000 armes

Plus de 4000 armes vont être détruites mercredi 21 novembre dans un lieu tenu secret. Des saisies réalisées au cours d'opérations de police et de gendarmerie dans le Grand-Est. Un véritable arsenal qui est en nette augmentation en 2018.

Des Kalachnikov, des Smith et Wesson... En tout près de 4000 armes, toutes destinées à être détruites mercredi 21 novembre 2018.

Un véritable arsenal saisi par les gendarmes et les policiers des régions Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté, car les conditions de détention se sont durcies.  
 

On note une assez nette augmentation en 2018. Il y a eu des ventes libres de la part des armuriers il y a vingt ans. Et elles nous reviennent aujourd'hui même si elles sont proscrites par la législation.


Ces armes seront acheminées sous bonne escorte dans un lieu tenu secret pour raisons de sécurité. Et elles seront ensuite broyées.

 

L'opération ne devrait ne devrait pas durer plus de ¾ d'heure. Elle sera renouvelée l'année prochaine.
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité