Confinement : polémique en Moselle après la décision d'ouvrir des commerces le vendredi Saint

A l'exception des magasins et centres commerciaux non alimentaires de plus de 10 000 m², les commerces pourront ouvrir exceptionnellement ce vendredi 2 avril 2021. L’Union départementale FO de la Moselle a exprimé par écrit son désaccord aux services de la préfecture.

Dans un communiqué publié ce jeudi 1er avril, la préfecture de la Moselle bouleverse les traditions. Elle délivre une "autorisation d’ouverture exceptionnelle des commerces du département de la Moselle le vendredi Saint, à l’exception des établissements de plus de 10.000 m²."

"Suite aux annonces du président de la République le mercredi 31 mars 2021, impliquant la fermeture decertains commerces à compter du samedi 3 avril 2021 soir, et compte tenu du vendredi Saint, férié en Moselle", Laurent Touvet, préfet de la Moselle, "autorise l’ouverture exceptionnelle des commerces dans toutes les communes du département de la Moselle le vendredi 2 avril 2021, dans la limite de 10 heures et pas au-delà de 18h30, dans le strict respect des protocoles sanitaires renforcés."

La Préfecture précise que "cette mesure ne s’applique pas aux magasins et centres commerciaux non alimentaires d’une superficie supérieure ou égale à 10.000m² qui doivent rester fermés, conformément à l’arrêté préfectoral. Il ne peut être fait appel qu’à des personnes volontaires. La durée hebdomadaire du travail reste plafonnée au maximum de 48 heures fixé par le code du travail. Les magasins employant des salariés doivent informer les services de l’inspection du travail de leur ouverture et afficher leurs horaires sur les lieux de travail."

FO Moselle en désaccord

Dans un communiqué publié ce jour, l’Union départementale FO de la Moselle a exprimé par écrit son désaccord aux services de la préfecture. "Je vous confirme que l’Union départementale émet un avis négatif sur cette décision d’ouvrir les commerces vendredi 2 avril comme elle l’avait déjà fait précédemment" écrit Alexandre Tott, son secrétaire général, "il nous semble par ailleurs que cette décision ne peut conduire qu’à augmenter de manière importante l’affluence de clientèle pour pallier la fermeture des commerces liée à la décision du président de la République ; ce qui nous paraît contradictoire avec les nécessaires mesures sanitaires à mettre en œuvre dans ce contexte."

Le syndicat rappelle que le vendredi Saint en Alsace et en Moselle "est un jour férié et chômé pour les salariés exerçant leur travail dans toutes les communes ayant un temple protestant ou une église mixte. Par usage, le préfet en Moselle interdit par ailleurs l’ouverture de tous les commerces ce jour-là."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie religion société confinement santé covid-19