EVENEMENT. Forbach, capitale du jazz manouche jusqu'au 5 juin 2022

Publié le

Jusqu'au 5 juin 2022, Forbach (Moselle) est la capitale du jazz manouche. La musique est à l’honneur et tous les arts de la culture tzigane : la photographie, la peinture, la BD et le cinéma avec la projection du biopic d’Etienne Comar « Django »

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Depuis vendredi 27 mai 2022, le cœur de Forbach bat au rythme du festival de jazz manouche. La musique est à l’honneur mais aussi tous les autres arts : la photographie, la peinture, la sculpture, la BD mais aussi le cinéma avec la projection du biopic "Django" en présence mercredi 1er juin du réalisateur Etienne Comar.

Renardo Lorier, représentant de la communauté manouche et conseiller municipal, défend l’ambition soutenue par la mairie de faire de la ville la capitale du jazz manouche : "les manouches sont à Forbach depuis le 18ème siècle. Nous avons beaucoup d’artistes différents dans tous les domaines, une vraie richesse."

Les musiciens originaires de Forbach sont très nombreux. Il suffit de visiter les familles dans le quartier du Bruch pour découvrir que tout un chacun peut au débotté se saisir d’une guitare ou d’un violon et improviser avec une facilité déconcertante. Certains comme Dorado et Samson Schmitt se produisent régulièrement dans les clubs à New York. Léonardo di Caprio ne rate aucun de leur passage dans la grosse pomme.

Ici nous avons les plus grands musiciens. Ils sont plus connus dans le reste du monde que chez nous !

Renardo Lorier, représentant de la communauté manouche de Forbach

L'auteur Kkrist Mirror expose à la synagogue des planches de ses BD. Elles ont pour thème l'histoire des Manouches. Une histoire douloureuse qui a touché voilà 30 ans ce fils de déporté : "le déclencheur a été la découverte d’un camp près de chez moi. La loi du 6 avril 1940 stipulait l’astreinte à résidence des nomades prélude à leur déportation."

Le fait que son père soit un rescapé des camps a orienté ses choix de récits. Depuis, Krist Mirror s'immerge dans les cultures tzigane, sensible au traumatisme que furent l'enfermement et l'extermination des nomades de notre histoire commune. 

La photographie est aussi à l'honneur avec les portraits de femmes de Jeannette Gregori exposés à la synagogue.

A ne pas manquer, les toiles de Niki Lorier, le patriarche de la famille Lorier décédé en 2019 à l'âge de 102 ans. Grand Résistant, il est évoqué par les français du voyage en ces termes "un parrain, (...) il nous a donné de la force dans notre combat pour une reconnaissance des souffrances infligées aux nôtres"

Enfin, le cinéma est aussi à l'honneur avec la projection du film d'Etienne Comar: "Django" où jouent huit acteurs manouches dont la talentueuse Madame Bimbam Merstein. La forbachoise tient le rôle l'inénarrable mère du mythe de la guitare manouche. 

La première projection mercredi 1er juin se fera en présence du réalisateur.