ACAL : "agents et bâtiments n'ont rien à craindre" selon Masseret

Interrogé jeudi 4 novembre 2015 à l'occasion de la dernière session plénière du conseil régional de Lorraine, le président (PS) sortant indique que les agents resteront sur place à Châlons-en-Champagne et Metz "à part quelques directeurs sans doute". Les bâtiments continueront d'être utilisés.

© Jean-Christophe Dupuis-Rémond. France 3 Lorraine

Les agents n'ont pas à s'inquiéter, ils resteront à leur place dans les trois conseil régionaux actuels de la future grande Région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne (ACAL). Les bâtiments seront toujours occupés et utilisés. Pourquoi d'ailleurs ne pas continuer de s'y réunir en liaison numérique entre les 3 sites ?"  Jean-Pierre Masseret.


Interrogé jeudi 4 novembre 2015 à l'occasion de la dernière session plénière du conseil régional de Lorraine, le président socialiste sortant, Jean-Pierre Masseret a voulu, après avoir salué le travail des agents, les rassurer sur leur avenir dans les deux sites de Lorraine (Metz, Moselle) et de Champagne-Ardenne (Châlons-en-Champagne, Marne).

Le candidat socialiste pour les régionales de 2015 souhaite également "s'appuyer sur les technologies du 21e siècle" pour permettre aux élus de continuer de siéger régulièrement dans les trois actuels hémicycles régionaux d'ACAL tout en étant reliés les uns aux autres par les outils numériques afin de débattre en temps réel.

durée de la vidéo: 04 min 27
Masseret : "Pas d'inquiétude, les agents de la Région restent sur place" ©France 3 Lorraine




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jean-pierre masseret politique réforme territoriale région grand est fusion des régions
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter