Aéroport Metz-Nancy-Lorraine: privés d'Air Algérie les usagers lancent une pétition

Publié le
Écrit par Olivier Bouillon .

Depuis plus de deux ans, les avions d'Air Algérie ne desservent plus l'aéroport Metz-Nancy-Lorraine. La compagnie ne cesse de reporter le rétablissement de ses vols, malgré leur succès. Inquiets, élus et usagers se mobilisent.

Plus aucun avion d’Air Algérie ne se pose sur le tarmac de Metz-Nancy-Lorraine depuis le 17 mars 2020 et le premier confinement. Les cinq liaisons hebdomadaires - et même neuf en période estivale - avec l’Algérie avaient pourtant du succès avec 60.000 passagers en 2019. Mais l’Etat algérien, qui finance la compagnie, ne les a pas rétablies. Raisons politique ou technique, ce n’est en tout cas pas une raison économique.

"Les vols affichaient quasi complet, avec des taux de remplissage à 80-90%, explique Yves Loubet, directeur de Lorraine Aéroport. C’est une des escales qui marchait le mieux, avec des liaisons assurées par des gros porteurs, des Boeing 737, pouvant accueillir entre 140 et 180 passagers".

Le temps est long, l'impatience monte!

Selima Saadi, corédactrice de la pétition

Face à l’incompréhension de la communauté algérienne, qui représente 300.000 personnes en Lorraine, l’ancienne conseillère départementale de Moselle, Selima Saadi, a rédigé avec sa sœur Saïda une pétition sur change.org.

"Le temps est long, l'impatience monte! On est inquiet pour les gens qui n’ont pas les moyens, pour les étudiants qui ne sont pas rentrés depuis deux ans, explique-t-elle. Ça revient cher s’il faut payer 100 euros en plus par personne pour aller à Paris. Si ce sont des personnes âgées, il faut encore ajouter le billet des accompagnants".

Un problème politique

Habituée aux voyages au Sénégal ou en Côte d’Ivoire en transitant par Alger, Selima Saadi comprend d’autant moins la non reprise de ces vols : "Il y a aussi des hommes d’affaires qui utilisent cette liaison, ainsi que la communauté africaine qui transite par Alger"

"C’est un problème politique" annonce sans détour la vice-présidente du Conseil régional Brigitte Torloting, en charge des relations internationales. La région Grand-Est est la seule contributrice de l’aéroport. "J’ai écrit à la Première Ministre début juin suite à la décision du Conseil des ministres algériens, le 19 mai, d’annuler pour la deuxième fois la reprise des vols. Le dossier est maintenant entre les mains de Catherine Colonna, la ministre des Affaires étrangères", ajoute Brigitte Torloting.

Si la reprise des vols est toujours fixée officiellement à fin octobre, avec le début de la saison hivernale, l’aéroport lorrain tourne aujourd’hui au ralenti: "Depuis la fin de la covid, on assure tous les vols nationaux vers Lyon, Marseille et Toulouse en alternance, tous les jours, matin et soir, ainsi que tous les vols internationaux vers Casablanca deux fois par semaine", rassure Yves Loubet son directeur. "Ça représente un trafic de 40 à 50.000 passagers par an. Avec le retour d’Air Algérie, on serait à plus de 100.000", ajoute le directeur de l'aéroport. Avec la pause estivale traditionnelle de trois semaines pour les vols nationaux, l’aéroport ressemble à une coquille vide.

Mise en ligne le 11 août, la pétition a dépassé aujourd’hui les 730 signatures. "On espère au moins 1000 signataires ce week-end mais la communauté algérienne n’est pas très réseaux sociaux. Au-delà du nombre de signataires, on veut montrer qu’on est toujours là, qu’on est fidèle" affirme Selima Saadi.

N.B. : Sollicités, la compagnie aérienne Air Algérie et le consulat algérien de Metz n’ont pas encore répondu. 

EN BREF

Avant la pandémie, Air Algérie assurait chaque semaine:

  • 4 vols vers Alger
  • 1 vol vers Constantine le mercredi

En période estivale :

  • 3 ou 4 vols supplémentaires par semaine
  • 1 vol vers Oran. Une destination destinée à être pérennisée avant la crise sanitaire

Le prix d’un aller-retour pour Alger depuis Metz-Nancy-Lorraine: entre 250 euros pour une réservation à l’avance et 600 euros pour un billet de dernière minute.

Les vols d’Air Algérie n’ont pas non plus repris sur le tarmac de Bâle-Mulhouse.

La seule liaison entre la région Grand-Est et l’Algérie est assurée par la compagnie Tassili Airlines au départ de l’aéroport de Strasbourg.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité