Fin de la chasse aux renards de nuit en Moselle

Le 10 janvier dernier, le tribunal administratif de Strasbourg a déclaré illégale la destruction des renards par tirs de nuit, donnant ainsi raison aux associations de protection de la nature.

Par Fanny Zabée

Désormais, la pratique nocturne de la chasse au renard est interdite en Moselle. La décision du Tribunal administratif de Strasbourg met fin à cette pratique à la demande des associations pro-renard.

En 2016, le préfet de Moselle avait pourtant autorisé la destruction des renards roux par tirs de nuits à la demande de la fédération départementale des chasseurs. Le renard roux pouvant être chassé, déterré et piégé toute l’année,  se sont près de 10 000 par an qui sont abattus en Moselle.

«  10 000 renards sont abattus chaque année en Moselle » 


Les associations de protections de la nature, ainsi que de nombreux citoyens, se sont offusqués de cette pratique jugée barbare. Dans le cadre de la consultation publique, ce ne sont pas moins de 674 personnes qui se sont opposées à cette pratique, dont de nombreux scientifiques. Une pétition citoyenne avait également été mise en place, récoltant 36 000 signatures.

Les associations du collectif Renard Grand-Est, notamment l’association pour la protection des animaux sauvages (lien qui renvoie à l’asso), ont indiqués au tribunal « le préfet ne justifie aucunement que la destruction de renards supplémentaires par des tirs de nuit pourrait réduire efficacement la dissémination de l’echinoccose alvéolaire (maladie parasitaire possiblement transmise par le renard) chez l’homme », soulignant qu’il était contre-productif pour la santé humaine d’user de ce genre de pratique.

Le collectif Renard Grand-Est
Le collectif Renard Grand-Est

 

Sur le même sujet

Le maire de Maron face à l'arsenic

Les + Lus