L'École qui ne donne pas de leçon, les petits mots de Justin Humain

Publié le
Écrit par Malika Boudiba

Il souhaite être le maître d’école dont on a tous rêvé. Un jeune homme installé en Moselle distille ses pensées sur internet et publie ses leçons de vie dans des livres petit format.

Justin Humain, "jeu de mots", dirait maître Capelo, est un pseudonyme, derrière lequel se trouve un jeune trentenaire mosellan, qui souhaite rester anonyme. Il s’est pris de passion pour les mots. Depuis six ans, il noircit des pages de phrases. Il a investi toutes ses économies pour créer un site internet et surtout pour publier des petits livres de pensées qui font du bien.

 "On utilise trop peu souvent sujet, verbe, compliment" ou encore "Avec des si on n’en serait pas là", il y a du Raymond Devos dans ces petites phrases que l’auteur s’amuse à utiliser et à écrire sur un tableau d’école. "Une école de vie dispensée par un maître haut comme trois pommes..." Comme il aime le raconter.

"Je suis un grand lecteur du petit prince. "Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c'est fatigant, pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications." Ce qui m’a inspiré le "mètre" d’école en jouant sur l’homophonie des deux mots. C’est l’enfant qui va donner à réfléchir.”

Une école qui ne fait pas la leçon

"C’est une idée qui germe depuis longtemps. Des pensées qui me traversent comme beaucoup de gens, des moments d’indignation et j’ai décidé de les coucher sur du papier. Je me suis acheté un ordinateur. J’aime dire que c’est une école dans laquelle on apprend, mais où l’on ne nous fait pas la leçon. C’est l’école où j’aurais aimé aller."

Les mots qui changent une vie

Sur son rapport aux mots, Justin Humain, ne souhaite pas s’étendre. Mais, il explique : "Les mots peuvent faire du bien ou du mal. En fonction des mots auxquels on a été exposé, on peut prendre des directions différentes. Les mots ont changé ma vie. Dans une époque comme la nôtre, où on a plus le temps de lire. On a plus le temps de rien. J’avais envie d’essayer de dire un maximum de choses en un minimum de mots."

Justin publie ses tableaux sous forme de livre ou de manière numérique. Il aimerait gagner sa vie avec ça. Mais, "recevoir un mail qui me dirait qu’une des phrases a touché quelqu’un et qu’à mon tour, je sois bouleversé, ce serait déjà pas mal.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité