• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Metz-Frescaty : un entrepôt géant pour Amazon

Vue virtuelle pour l'étude d'impact. Le bâtiment de 54.000 m² au sol s'élèvera sur quatre niveaux (24 mètres).
Vue virtuelle pour l'étude d'impact. Le bâtiment de 54.000 m² au sol s'élèvera sur quatre niveaux (24 mètres).

Situé sur la commune d'Augny, au sud de l'ancienne base aérienne en cours de reconversion, un terrain de 19 hectares doit accueillir dès 2019 un chantier colossal : près de 200.000 mètres carrés d'entrepôts pour Amazon, le leader mondial de la vente en ligne. Le site pourrait ouvrir fin 2020. 

Par Benoît de Butler


Le géant américain de l'e-commerce est discret : le projet "Delta" est porté par la société Argan, spécialiste de l'immobilier d'entreprise. Mais c'est Amazon qui exploitera les 185.000 mètres carrés d'entrepôt, une base logistique à dimension européenne. A titre de comparaison , l'entrepôt Ikéa de Metz-Nord ne fait "que" 115.000 mètres carrés ! L'investissement s'élève à 118 millions d'euros pour les bâtiments et infrastructures.
Amazon s'installera en bout de piste, dans la pointe Sud de l'ancienne base aérienne.
Amazon s'installera en bout de piste, dans la pointe Sud de l'ancienne base aérienne.
 Localement, l'enjeu est de taille. Amazon est appelé à être la locomotive de cette immense zone d'activité. Rétrocédée à la métropole messine il y a trois ans, cette friche militaire accueille pour l'instant surtout des PME, qui totalisent quelque 600 emplois. Le centre logistique devrait à lui tout seul faire travailler jusqu'à 950 personnes en périodes de pointe - genre fêtes de fin d'année - périodes où il tournera en 3/8.

Des robots et des hommes

La demande d'autorisation déposée en mai 2018 annonce un total de 1.200 emplois, répartis entre les bureaux et la préparation des commandes. Les jouets, livres et autres marchandises destinées à inonder l'Europe seront conditionnés au rez-de chaussée avant d'être expédiés via 62 quais poids-lourds. Dans les étages, pas grand monde : les magasiniers seront... des robots.
Robots à tous les étages. Ce sont eux qui vont chercher les marchandises à expédier.
Robots à tous les étages. Ce sont eux qui vont chercher les marchandises à expédier.
En périphérie, un parking (1000 places) pour le personnel, des espaces verts et les indispensables aménagements de voirie pour accueillir 300 camions par jour. L'autoroute n'est pas loin : l'échangeur de Fey est à 4 kilomètres. Mais ce flux supplémentaire, dans un secteur déjà bien chargé, sera sans doute l'impact le plus sensible pour le voisinage.
Amazon, qui cherchait une implantation centrale en Europe, avait une deuxième option en Allemagne. Il semble que la proximité de l'autoroute et de la métropole messine (donc de la main-d'oeuvre) ait fait pencher la balance vers le site lorrain.
Tout peut aller très vite. Les enquêtes publiques sont actuellement ouvertes à la consultation en mairie d'Augny et si tout se passe sans encombre, le permis de construire sera délivré en décembre 2018. Les travaux pourraient démarrer au printemps.

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus