Classement UNESCO : le grand oral du maire de Metz

Publié le Mis à jour le

Le maire de Metz, Dominique Gros, plaidait ce mardi 19 avril 2016 l'inscription de sa ville au Patrimoine Mondial de l'UNESCO devant le Comité des Biens Français, au Ministère de la Culture. Une étape décisive dans le long marathon pour décrocher le précieux label.

Metz, sa cathédrale, son centre historique mais aussi son quartier impérial sont candidats depuis plusieurs années.

En 2014, le dossier de la ville a été rajoutée à la liste des sites retenus par la France pour être présentés au classement de l'UNESCO (l'Organisation Mondiale pour la Culture, qui siège à Paris). Une liste indicative, d'une quarantaine de sites français en liste d'attente. Car la France ne peut présenter chaque année que deux candidatures.


Ville à vendre 

Aujourd'hui, la capitale lorraine arrive dans la seringue. Il faut convaincre l'Etat de présenter le projet à l'UNESCO. Le maire et l'architecte en charge du dossier "vendent" la ville et ses 2000 ans d'histoire.
Deux autres rendez-vous sont prévus, pour démontrer l'authenticité de ce patrimoine et la bonne volonté de la municipalité : il ne suffit pas d'avoir des vieilles pierres, il faut prouver son engagement au quotidien pour leur sauvegarde. Beaucoup de sites classés UNESCO, à travers le monde, n'ont pas échappé à la ruine, à des aménagements désastreux ou, victimes de leur succès, à la surexploitation touristique...


Avec Nancy !

Si les Messins sont convaincants, la France pourrait présenter la candidature de la ville en 2017. Et Metz pourrait rejoindre le club des 38 sites français déjà honorés par l'UNESCO... en 2019. Dont, en Lorraine, les fortifications Vauban (avec Longwy)... et bien sûr le quartier Stanislas de Nancy, classé en 1983.

C'est long. Mais la ville est née vers le IIIe siècle avant JC. Alors elle peut attendre encore un peu. Le maire, lui, veut y croire et, très oecuménique, il a félicité Louis XV et Guillaume II pour le travail accompli : 
durée de la vidéo: 00 min 47
Metz à l'UNESCO ? ©France 3