Metz : la fédération des commerçants se bat pour faire vivre le centre-ville

A Metz le nombre de cellules commerciales vides augmente de jour en jour et la crise sanitaire ne va rien arranger. Arrivé en décembre 2020 pour piloter la fédération des commerçants, Mathieu Chaudeur espère inverser la tendance.

Mathieu Chaudeur, président de la fédération des commerçants de Metz
Mathieu Chaudeur, président de la fédération des commerçants de Metz © Guillaume Robin / France Télévisions

Mathieu Chaudeur est opticien à Metz (Moselle) et président de la fédération des commerçants depuis décembre 2020. Principal objectif de son mandat, dynamiser le centre-ville pour endiguer la fermeture des enseignes.

Les raisons de la crise

A Metz, le taux de cellules commerciales vides était de 8,5% en 2018 et de 11% en 2020, un chiffre qui est dans la moyenne nationale des villes de grande taille (plus de 100.000 habitants).

Confinement et couvre-feu ont aggravé une situation qui existait depuis plusieurs années: "Tout d’abord, nous avons beaucoup de zones commerciales à la périphérie, ça créé un flux qui quitte le centre pour aller vers ces zones où les parkings sont gratuits. Ensuite les grandes enseignes subissent aussi la crise et ces locomotives ferment leurs portes en laissant des surfaces de plus de 2.000 mètres carrés. Je ne vois pas comment un commerce indépendant peut occuper de telles surfaces", explique Mathieu Chaudeur, président de la fédération des commerçants.

L’enseigne Printemps fermera ses portes à Metz à l'été 2021, laissant une surface commerciale vide de près de 2.000 mètres carrés.
L’enseigne Printemps fermera ses portes à Metz à l'été 2021, laissant une surface commerciale vide de près de 2.000 mètres carrés. © Guillaume Robin / France Télévisions

A Metz, les loyers des surfaces commerciales sont trop élevés.

Mathieu Chaudeur, président de la fédération des commerçants de Metz

"A Metz, les loyers des surfaces commerciales sont trop élevés, il faut que les propriétaires comprennent que ça n’a plus de sens de laisser vides des locaux parce que le prix est exorbitant. Et bien entendu la fermeture des restaurants et des bars avec le Covid ajoute à la morosité de notre ville, ce sont des moteurs de consommation indispensables qui nous manquent", ajoute le président de la fédération des commerçants.

Les remèdes de la fédération

Le centre-ville de Metz compte près de 2.500 commerçants mais tous ne sont pas membres de la fédération. Premier chantier pour le nouveau président:"J’aimerais associer tous les commerçants à notre réflexion, nous les invitons à nous rejoindre tous les vendredis pour échanger nos idées et réfléchir à nos prochaines actions. Pour être membre il suffit de payer 10 euros par mois."

Sur la page Facebook de la fédération l’invitation lancée aux commerçants:

Nous aimerions organiser un événement par mois pour dynamiser le centre.

Mathieu Chaudeur, président de la fédération des commerçants de Metz

"Nous aimerions organiser un événement par mois pour dynamiser le centre, par exemple, en Février pour la Saint Valentin nous allons appeler à consommer local", détaille Mathieu Chaudeur qui n’a pas oublié le commerce en ligne dans sa réflexion:"Nous allons mettre en ligne une plateforme de vente pour les commerçants de Metz et de la métropole. 5.000 fiches ont été créées pour inscrire les volontaires. Le passage au numérique est inévitable et permet aussi de consommer local en tant de crise sanitaire".

La gratuité totale n’est pas une bonne stratégie pour le stationnement, elle limite la rotation des clients dans le centre.

Mathieu Chaudeur, président de la fédération des commerçants de Metz

Coté parking, Mathieu Chaudeur est clair:"La gratuité totale n’est pas une bonne stratégie pour le stationnement, elle limite la rotation des clients dans le centre et réduit la consommation. En revanche des actions ponctuelles de réduction sont plus pertinente. Pour cela nous sommes en relation avec les élus locaux et la chambre de commerce. Nous avons besoin de ces leviers pour agir auprès de propriétaires privés".

Dernier volet de la transformation amorcée par le jeune président, l’usage des réseaux sociaux pour communiquer auprès de la clientèle. Le clip vidéo réalisé par la fédération des commerçants de Metz fin 2020, une première pour alimenter les réseaux sociaux: 

"En fin d’année 2020, nous avons réalisé cette vidéo qui a été bien partagée par les commerçants et les clients. Aujourd’hui nous devons être présent au quotidien sur les réseaux et communiquer les animations proposés pour faire vivre le centre-ville de Metz", conclu Mathieu Chaudeur. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie coronavirus/covid-19 santé société