Metz : Un retraité explore depuis chez lui les géoglyphes de Nazca grâce à Google Earth

Un retraité messin explore les géoglyphes de Nazca depuis chez lui grâce à google Earth et partage ses découvertes avec des archéologues du monde entier.
 

Un archéologue amateur découvre des géoglyphes grâce à Google Earth
Un archéologue amateur découvre des géoglyphes grâce à Google Earth © Jacky Galvez
Ce n’est pas un archéologue, Jacky Galvez est un ingénieur en Prévention en Santé et Sécurité au travail à la retraite et depuis près de trente ans il se passionne pour les lignes et géoglyphes de Nazca. Depuis des années il réalise ses observations grâce à Google Earth. En 2010 il a même écrit un document de plus de 350 pages sur ses observations et ses analyses des géoglyphes et leur rapport avec l’eau.
« Je suis également passionné de photo, alors je pense que mon sens de l’observation m’aide dans mes découvertes ».

Chasseur de géoglyphes

Depuis novembre 2018, j’ai découvert, sans drone et sans Lidar, uniquement grâce à Google Earth plus d’une vingtaine de nouvelles formes dans le désert de Nazca, ces formes font jusqu'à 114 mètres de diamètre !
L’amateur partage ses recherches avec des archéologues du monde entier, mais rares sont ceux qui lui répondent, seul l’italien Giuseppé Orefici l’encourage dans ses travaux."Quand je fais une découverte, je le contacte", et l’archéologue italien qui étudie la civilisation Nazca qui se dit est toujours très intéressé par mes trouvailles, des découvertes précieuses pour la communauté scientifique ».
 

Google Earth est un outil informatique extraordinaire pour ce chasseur de géoglyphes.

C’est fabuleux pour mes recherches, depuis la sortie de l’application j’y passe des heures et c’est comme si vous survoliez à 100 mètres d’altitude, ça permet de zommer en 3 D  et on peut voir des détails de 15 à 20 cm.
- Jacky Galvez

Pour cet archéologue amateur ces figures réalisées à flanc de colline sont reliées à des bassins versants, ou des puits donc pour lui ces lignes ont été tracées pour suivre le ruissellement de l’eau, donc le rapport à l’eau est pour lui sans doute aucun.
Jacky Galvez est amateur très éclairé, mais comble de l’histoire il avoue "n'avoir jamais mis les pieds à Nazca", mais il espère très vite partir là-bas. Le problème c’est que le jour ou j’irais là-bas je ne sais pas quand je rentrerai.
 
Les géoglyphes, des vestiges de la civilisation Nazca
Situées dans la plaine côtière et désertique du Pérou, à environ 400 km au sud de Lima, les lignes de Nazca furent découvertes en 1927 par l’archéologue Toribio Mejia Xesspe qui explorait la zone.
Tracées il y après de 2000  ans dans le désert péruvien, les lignes ou géoplyphes de Nazca comptent parmi les mystères les plus célèbres au monde. Ces imposantes figures, visibles uniquement depuis le ciel ont depuis leur découverte intrigué bon nombre de sépcialistes.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite archéologie culture patrimoine