• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Metz : les vélos en libre service attendus pour mi décembre

Les vélos partagés ou free-floating doivent être mis en service à Metz autour du 11 décembre. / © Indigo Weel
Les vélos partagés ou free-floating doivent être mis en service à Metz autour du 11 décembre. / © Indigo Weel

Annoncés pour le 1er décembre 2017, des vélos en libre service mais sans station vont faire leur apparition mi-décembre à Metz. Ils seront distribués par Indigo , la société en charge du stationnement dans la capitale de la Moselle. 

Par Matthieu Mercier

Des vélos en libre service sans station, en anglais on appelle ça le free floating. Ce système devrait voir le jour mi décembre à Metz en avant première.  La société Indigo vise en effet avec ses "vélos partagés" les "villes de 300.000 habitants ou plus" et va s'installer dans cette ville. Un pas en avant pour les utilisateurs, car pour l'instant, il n'existait à Metz qu'un système de location proposé par les Transports en communs, mais pas de stations du type Vélib à Paris ou VéloStan installées à nancy.  La date annoncée du 1er décembre 2017 a été reportée à la semaine du 11 décembre. "C'est en cours, ça avance", indiquent le service communication de l'enseigne de concert avec la Ville de Metz. Indigo envisage 80.000 vélos déployés en France à la mi-2018.

Comment ça marche ? 

Les vélos sont en libre-service disponibles dans la rue dans une zone déterminée. Pour localiser et utiliser les vélos disponibles, il suffit d’utiliser l’application mobile dédiée pour identifier le vélo le plus proche, le louer (avec ou sans abonnement) et le déverrouiller en quelques instants, simplement en photographiant le QR code associé au vélo. Ces vélos ne nécessitent  donc pas de station. Les utilisateurs n’ont pas à prendre ou garer leur vélo dans une station physique. Ils peuvent remettre leur vélo dans les nombreuses zones dédiées et identifiées sur l’application mobile.

Le vélo sans station a l'énorme avantage de ne rien coûter à la collectivité
locale, Benjamin Voron, directeur de la communication d'Indigo.

 

Le même système est en place à Reims. 

Les vélos partagés et sans borne d'attache Gobee.bike, arrivent à Reims
Comme nous vous l’annoncions le mois dernier, des vélos d’un nouveau genre arrivent à Reims. Ceux-là ne possèdent pas d’attache à une borne et sont en libre-service. On peut les prendre et les déposer n'importe où grâce à son smartphone. - France 3 Champagne-Ardenne - ALBRECHT Johanna / GRIFFON Isabelle

Combien ça coûte ? 

Le service coûtera 0.50€ par location d’une demi-heure. Des tarifs spéciaux seront proposés aux étudiants. Le service est par ailleurs enrichi d’un système de bonus/malus qui facilitera la régulation et la maintenance. Les utilisateurs gagneront par exemple des points lorsque leur vélo sera
garé dans les espaces référencés ou lorsqu’ils déclareront un vélo abîmé, mal garé ou volé. 

Quel genre de vélo ? 


Le vélo INDIGO Weel a été pensé en termes de confort et de sécurité :
• Un vélo robuste et connecté de 18 kgs seulement qui peut être électrique
• 3 vitesses
• Un système de cadenas renforcé et géolocalisé
• Un système de freinage arrière 
• Des pneus increvables sans chambre à air
• Une dynamo et des feux de signalisation intégrés à la structure


Plus de deux cents vélos seront disponibles à Metz. Une équipe dédiée sera disponible 24h/24 pour entretenir et réguler la flotte de vélos. L'appli sera lancée le jour de la mise en service de ces vélos. Pour ceux qui n'ont pas de smartphones, ce sera plus compliqué. Car ce système est entièrement connnecté. 
 

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus