Moselle : le vice-champion du monde Quentin Bigot de nouveau sur les rails

Quentin Bigot a retrouvé avec plaisir la cabine des trains de fret qu'il roule depuis quatre ans. / © FranceTV Sports
Quentin Bigot a retrouvé avec plaisir la cabine des trains de fret qu'il roule depuis quatre ans. / © FranceTV Sports

Une semaine après sa médaille d'argent aux championnats du monde de Doha (Qatar), Quentin Bigot a repris le travail mercredi 9 octobre 2019. Le lanceur de marteau messin, qui est conducteur de train, a trouvé son équilibre entre vie professionnelle et carrière sportive. 

Par Yoann Rodier

Retour sur terre pour Quentin Bigot. Une semaine après son exploit, le lanceur de marteau messin, devenu vice-champion du monde à Doha le mercredi 2 octobre 2019, a retrouvé ses collègues et sa locomotive à Creutzwald (Moselle).

Métier-passion

Depuis quatre ans, Quentin Bigot est conducteur pour l'entreprise de fret ferroviaire VFLI. Un métier-passion. Depuis son plus jeune âge, le natif de Gandrange est fasciné par les trains.

"C'est un peu plus qu'un travail pour moi" retrouvez la suite de son interview dans la vidéo ci-dessous:
Quentin Bigot de retour au boulot après sa médaille mondiale
À sa prise de poste mercredi 9 octobre 2019, Bigot a été chaleureusement accueilli par ses collègues. Tous ont suivi ses performances à Doha et ils ne sont pas peu fiers de travailler avec le premier lanceur français médaillé dans un championnat du monde.
Quentin Bigot avait ramené sa médaille d'argent pour ses collègues. / © FranceTV
Quentin Bigot avait ramené sa médaille d'argent pour ses collègues. / © FranceTV
Après l'agitation et l'engouement de ces derniers jours, Quentin Bigot est plutôt heureux de retrouver le calme de sa cabine. C'est aussi l'occasion pour lui de réaliser la performance qu'il a accompli.

"Allez au boulot, ça change d'air et ça fait du bien de voir des personnes qui me parlent d'autres choses que de sport!
- Quentin Bigot, vice-champion du monde du marteau"

Depuis son retour de suspension pour dopage en 2016, le Mosellan de 26 ans a trouvé un vrai équilibre entre sa vie professionnelle et sa carrière d'athlète. Son employeur aménage son emploi du temps, pour qu'il puisse s'entraîner dans de bonnes conditions. Son travail est pour lui une soupape de décompression.

"Ça permet de se créer un petit cocon." Retrouvez la suite de son interview dans la vidéo ci-dessous:
Quentin Bigot
A moins d'un an des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, Quentin Bigot est bien décidé à conserver ce rythme de vie qui a fait sa réussite. 

Retrouvez le reportage réalisé par nos collègues de Tout le Sport :
https://www.youtube.com/watch?v=7GdXAbGLhn0&list=PLxB7hhJZLUR7-SPQxFfIf1...
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus