Rombas : les agents des finances publiques en grève et en colère

Une cinquantaine d'agents, se sont rassemblés devant la direction départementale de Rombas (Moselle). / © Séverine Dangin, France 3 Lorraine
Une cinquantaine d'agents, se sont rassemblés devant la direction départementale de Rombas (Moselle). / © Séverine Dangin, France 3 Lorraine

À l’appel des syndicats des finances publiques, un mouvement de grève national se déroule ce lundi 16 septembre. A Rombas, comme dans d'autres lieux en Lorraine, les agents protestent contre la fermeture des centres d'impôts en zone rurale et la diminution des effectifs.

Par Yves Quemener

Comme partout en France, les agents des Finances Publiques de Lorraine ont appelés à la grève lundi 16 septembre 2019.
A Rombas (Moselle), devant le centre des Finances Publics, un rassemblement des agents des finances publics était organisé. 

Barbara Khim explique "nous ferons seulement une permanence 1/2 journée par semaine ou une tous les 15 jours. Nous sommes inquiets pour les plus fragiles qui ont beaucoup de colère!"

On veut que le service publique reste à proximité des citoyens
-Barbara Khim, secrétaire départemental de la CGT en Moselle-

"Les agents ne seront plus au contact des gens et donc ils ont peur de ne plus pouvoir exercer leur mission de service public", ajoute Barbara Khim. 
"Nous sommes là pour préserver ce service public et avec cette réorganisation, les agents ne seront plus en lien avec la population. Les agents répondront aux questions uniquement sur Internet et il y aura plus de réponses directes comme aujourd’hui". 

"Bien sûr c’est une mauvaise nouvelle dans la vallée de l’Orne"  

Dans un secteur déjà sinistré, la Moselle industrielle, ces fermetures de trésoreries restent clairement une mauvaise nouvelle. "Les gens qui viennent nous voir ne viennent pas de gaîté de cœur. Ils sont là  parce qu’ils ont vraiment des problèmes, souvent de compréhension, et nous sommes là pour leur expliquer pourquoi c’est important de payer des impôts. 

Réduction des effectifs, fermeture de services

"La Direction des finances publiques et toute la fonction publique sont en danger de mort", explique l'intersyndicale dans un tract.
A partir de l'été 2020, il sera possible de régler les impôts, les amendes, mais aussi les factures de services publics dans les bureaux de tabac. Et cela inquiète également les syndicats.
En France, 5800 nouvelles suppressions de postes sont prévues d'ici 2022.
A Nancy, une cinquantaine d'agents, se sont rassemblés devant la direction départementale, rue des Ponts. 
 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus