Sécurité routière en Lorraine: où en êtes -vous avec le code ?

Où en êtes vous avec le code? / © G. Robin FTV
Où en êtes vous avec le code? / © G. Robin FTV

Les candidats au code de la route sont-ils mieux préparés aujourd'hui qu'avant la réforme de 2016 qui a introduit de nombreuses questions liées à la connaissance du véhicule ? Rien n'est moins sûr selon de nombreux professionnels d'auto-écoles. exemple à Metz en cette mi-septembre.

Par Fabrice Rosaci

Et vous où en êtes-vous avec le code ? Sauriez-vous encore répondre à la plupart des questions ?
Pas si sûr selon beaucoup de personnes rencontrées dans les rues de Metz en cette mi-septembre 2019.

D’autant que la réforme du code en 2016 a introduit de nouvelles questions axées sur la connaissance du véhicule, sur l’environnement...  Au détriment des habituelles questions sur la circulation et les règles de conduites, ce que déplorent les professionnels.
Ils militent donc pour des cours théoriques obligatoires : "c'est un peu comme si on avait appris le français en ne faisant que des dictées" explique Mario Camiolo. 

Les gens passent le code en apprenant bêtement des questions et des réponses.
Mario Camiolo, directeur d’une auto-école.

Mieux formés? Pas sûr...

Depuis 2016 également, les candidats au code peuvent passer l'examen ailleurs que dans des auto-écoles, par exemple à la Poste, et se représenter en cas d’échec -plus nombreux...- dès le lendemain.
Sont- ils pour autant mieux formés? Rien n’est moins sûr selon les professionnels de l'apprentissage de la conduite. Ils déplorent l'impréparation des candidats lorsqu'ils sont en situation de circulation, au volant d'une voiture. Pour Mario Camiolo, "aujourd'hui on réussit son code sans connaître les règles de circulation et quand on se retrouve en voiture, on est désemparé."

Pour faire le point su vos propres connaissances ou votre niveau, vous pouvez les tester sur le site internet du code de la route : https://www.codedelaroute.fr/

Pour rappel, en 2016 une nouvelle banque de 1 000 questions a été élaborée. 
Elles font notamment une part plus  grande aux comportements adaptés, à la perception des risques sur la route et à l’évaluation par le conducteur de ses capacités.
Il faut répondre correctement à 35 questions sur 40 pour être reçu à l’examen.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus