Nancy: des militaires musiciens donnent un concert pour les enfants malades du CHRU

Les militaires de l'Arme Blindée Cavalerie, ont joué dans le hall de l'hôpital pour enfant de Nancy-Brabois, ce mardi 9 avril en matinée. Composé de cuivres et d'une percussion, l'orchestre a repris des musiques de dessins animés. Avant de proposer l'après-midi une déambulation dans les services;

L'orchestre militaire s'est produit devant des enfants et des parents, à l'hôpital pour enfant de Nancy-Brabois, mardi 9 avril 2019.
L'orchestre militaire s'est produit devant des enfants et des parents, à l'hôpital pour enfant de Nancy-Brabois, mardi 9 avril 2019. © Pierre Thillot. France 3 Lorraine
"Pour vous les enfants, nous allons jouer le thème de Superman, car vous êtes tous des super-héros !", a expliqué en introduction, le Chef Sébastien, joueur de tuba. 

Lui et les cinq autres musiciens de l'Arme Blindée Cavalerie, basés à Metz, ont joué, ce mardi 9 avril 2019 au matin, face à des enfants malades dans le hall du CHRU de Nancy-Brabois (Meurthe-et-Mosellan). Depuis quatre années, une fois par an, les militaires font danser et chanter les plus petits sur des musiques qu'ils connaissent bien. 

Au programme ? Le Livre de la Jungle, la Reine des Neiges, Inspecteur Gadget ou encore la Panthère Rose. 

Comme nous sommes militaires, nous avons une mission : le bien-être des enfants.
- Commandant Frédéric Vareilles, cellule presse Armées Zone Nord Est

Pour accompagner ses hommes, le Commandant Vareilles était présent. "C'est pour tout le monde. Pour les enfants, pour les parents... On sait que ça a de l'importance pour eux, et pour le processus de guérison. Comme nous sommes militaires, nous avons une mission : le bien-être des enfants", explique le Commandant. 

Au début du concert, plusieurs sièges sont vides... Puis les premières notes résonnent, et petit à petit, des têtes apparaissent. Des fauteuils roulants viennent s'installer. Il n'y a presque plus de places, et tout le monde écoute les classiques de Disney et des dessins animés de notre enfance. 

Il en faut peu pour être heureux

Les pieds tapent le sol au rythme des trompettes et du tambour. Une infirmière et un tout petit viennent danser sur le devant de la piste. Valentin, cinq ans, a "tout de suite reconnu la chanson de Mario". Lucie, sa grande soeur, préfère chanter et danser sur les musiques de Vaïana. "Ca fait bizarre de voir des militaires dans un hôpital" souffle-t-elle. 
Les enfants ont pu entendre de nombreux classiques des dessins animés Disney, grâce aux militaires de l'Arme Blindée Cavalerie.
Les enfants ont pu entendre de nombreux classiques des dessins animés Disney, grâce aux militaires de l'Arme Blindée Cavalerie. © Pierre Thillot
Les musiciens, ont enchaîné, pendant une heure, les titres, reconnus par tous et toutes. "C'est une journée que l'on attend chaque année..." souffle le Chef Sébastien. 

L'après-midi, les militaires avaient rendez-vous avec les enfants dans les chambres, qui n'ont pas pu se rendre au concert du matin. 
"C'est un moment très fort. En arrivant dans leur chambre, on essaie de respecter leur intimité également. Pour eux, c'est une sorte de mini-concert privé" confie le Commandant Vareilles.

Cette musique, enfantine, qui sort du registre militaire a été fortement applaudie à la fin du concert. Mais rassurez-vous, les militaires ne sont pas prêt de jouer La Patrouille des Eléphants, lors du défilé du 14 juillet, "même si il y a deux ans, du Daft Punk a été donné !" rappelle les militaires, sourire aux lèvres. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité musique culture santé