Opéra du Rhin : la belle saison que voilà

La saison 2017-2018 de l'Opéra du Rhin démarre en fanfare. Enfin façon de parler. 
Le spectacle Préludes joué actuellement à Strasbourg, puis Mulhouse, nous donne un avant-goût de la programmation à venir.
Et, ma foi, ça donne l'eau à la bouche.

Par Cécile Poure

L'eau à la bouche et la puce à l'oreille.
Préludes, melting pot d'extraits tirés des spectacles programmés pour cette nouvelle saison, tient toutes ses promesses.
Nous laisser entrevoir une très belle saison lyrique.
Avec un air de reviens y.



Préludes


C'est une grande première pour l'Opéra du Rhin.
Organiser trois soirées de gala, hors les murs, au Palais des Congrès de Strasbourg puis à Mulhouse, véritables préludes à la saison 2017-2018.
Une façon déjà, pour sa nouvelle directrice de donner le la.

Ces deux heures de spectacle laissent donc entrevoir ce que sera la présidence d'Eva Kleinitz.
Une programmation somme toute classique mais redoutablement efficace.

Mozart, Tchaikovski, Verdi, Puccini ... de quoi avoir la chair.
Et le souffle court. 

Mme Butterfly


Elle laisse entrevoir aussi les "réseaux " dont dispose la nouvelle directrice, riche de ses précédentes expériences (V plus bas).
Pour preuves les grandes voix présentes sur scène pour Préludes.
Comme la Soprano Karah Son.

Ou le chef d'orchestre Jérémie Rohrer invité d'honneur de ces Préludes.
Aussi génial que singulier.
 

ITW Jérémie Rohrer

 

La belle saison


Il a fallu 12 mois à Eva Kleinitz pour préparer cette nouvelle saison.
Pas même arrivée, déjà dans le bain.

A 45 ans, la voilà première femme à diriger l'institution lyrique alsacienne depuis sa création en 1972.
La seconde à prendre la tête d'un opéra national en France.


De là à dire qu'elle lui donnera un côté glamour .... je ne pense pas.
Quoique.


Elle affiche par contre déjà une volonté farouche.
Celle d'ouvrir l'institution et de la démocratiser.
Lui donner un nouveau souffle aussi.


Extrait JT Eva Kleinitz

C'est d'ailleurs son projet "officiel".
Cf le communiqué de presse de sa nomination.



S'ouvrir au monde.
Comme avec le cyle musical qui sera consacré au Japon avec la création  "Le Pavillon d'or" en mars 2018.



S'ouvrir au public.
Pour preuve ce programme abordable fait de créations mais aussi d'incontournables du répertoire classique le tout ponctué de sept récitals prestigieux.
Ou encore ces portes ouvertes dimanche dernier qui ont eu lieu à l'Opéra. 

portes ouvertes Opéra


La nouvelle Eva


On est pas nommé directrice d'un Opéra National par hasard, On s'en doute bien.
Eva Kleinitz a un sacré pédigree.

© Martin Sigmund
© Martin Sigmund


Originaire de Langenhagen dans la région de Hanovre, elle effectue des études de musicologie, de psychologie et de lettres à l’Université de la Sarre. Elle présente sa thèse de maîtrise sur l’opéra Francesca da Rimini de Riccardo Zandonai et obtient son diplôme au semestre d’été 1998.

À partir de 1991 elle est régulièrement engagée comme assistante à la mise en scène et dramaturge par le Festival de Bregenz ainsi que de nombreux théâtres et maisons d’opéra: Klagenfurt, Avignon, Nîmes, Paris, Strasbourg, Spoleto, Cologne et Schwetzingen, et coopère ainsi avec de nombreux metteurs en scène,

À partir de 1998, elle est engagée au Festival de Bregenz comme Directrice artistique de l’Openair Festival et du Festspielhaus de Bregenz.  

De 2003 à 2006 elle est Directrice de l’Opéra de Bregenz et Directrice suppléante du Festival de Bregenz.

De 2006 à 2010, elle assume la direction de la Planification et Production artistique à La Monnaie à Bruxelles.

De 2011-2012 à 2016-2017, Eva Kleinitz est Directrice artistique et vice-Directrice au sein de l’équipe de la direction de l’Opéra de Stuttgart.
En octobre 2013, lors du Autumn Congress de Wexford, Irlande, Eva Kleinitz est la première femme et la première Allemande à être élue Présidente de Opera Europa, fonction qu’elle occupe jusqu’en mai 2017.

Bon n'en jetez plus on a compris.






















 


Sur le même sujet

toute l'actu musique

Grand Est : les professionnels de santé touchés par l'épuisement professionnel

Près de chez vous

Les + Lus