A partir du 15 décembre, des TER plus nombreux et à heure fixe dans les Ardennes, la Marne et la Haute-Marne

Une cinquantaine de trains supplémentaires sera affectée sur les lignes TER de Champagne-Ardenne dès la mi-décembre. / © Jérôme Bruley / MaxPPP
Une cinquantaine de trains supplémentaires sera affectée sur les lignes TER de Champagne-Ardenne dès la mi-décembre. / © Jérôme Bruley / MaxPPP

Un train toutes les heures et un toutes les 30 minutes aux heures de pointe sur certaines lignes. La SNCF et la Région Grand Est vont mettre en place le cadencement des horaires en Champagne-Ardenne. Voici les changements ligne par ligne.

Par Isabelle Griffon

Après l'Alsace en 2007 et la Lorraine en 2016, la Champagne-Ardenne va passer au cadencement à partir du 15 décembre 2019. "Il y aura plus de dessertes avec des horaires simples à retenir, se félicite Mireille Gazin, présidente de la commission transports et déplacements du Grand Est. L'objectif est d'avoir une meilleure homogénéité de l'offre de service sur toute la Grande Région."

Du lundi au vendredi, une cinquantaine de trains supplémentaires sera mise en place sur plusieurs lignes de la région, au départ de Reims, Châlons-en-Champagne, Epernay, Charleville, Sedan, Saint-Dizier et Chaumont. Tout au long de la journée, les TER partiront chaque heure, à heure fixe, et même toutes les 30 minutes aux heures de pointe (de 5h30 à 9h le matin et de 16h30 à 19h le soir).
 

Rame de réserve

"Par exemple, pour aller de Reims vers Châlons, il y aura un départ toutes les heures à H+35 minutes et un départ en plus aux heures de pointe à H+05, explique Jacques Weill, directeur adjoint du TER Grand Est. Le trajet durera 35 minutes. Ce cadencement nous permettra d'améliorer la régularité de nos lignes."

En développant son offre, la SNCF et la Région espèrent attirer de nouveaux usagers, que ce soit pour les trajets quotidiens logement-travail, mais aussi pour les trajets occasionnels. Pour éviter les problèmes de ponctualité trop souvent dénoncés par les usagers, "une rame de réserve" sera stationnée à quai à Reims pendant les heures de pointe, prête à pallier un retard ou à remplacer un train défaillant.
 
La carte des lignes de TER concernées par le cadencement en Champagne-Ardenne / © SNCF
La carte des lignes de TER concernées par le cadencement en Champagne-Ardenne / © SNCF
 

Les changements prévus ligne par ligne du lundi au vendredi

  • Sedan-Charleville-Reims-Champagne-Ardenne TGV :
- Des TER sans changement permettront de se rendre depuis Sedan jusqu'à la gare de Reims, mais aussi jusqu'aux trois autres gares de l'agglomération rémoise (Franchet d'Espèrey, Maison-Blanche et Champagne-Ardenne TGV).
- La desserte passera de 38 à 47 trains entre Reims et Charleville-Mézières.
- Les horaires seront plus faciles à mémoriser avec des départs de Charleville-Mézières vers Reims à H+34. Dans le sens inverse, le TER partira à 6h30, 7h30 et ainsi de suite, jusqu'à 21h30. Un train toutes les heures et un toutes les 30 minutes desservira les trois principales villes de la ligne (Sedan, Charleville et Reims).
- Tous les trains feront halte à Donchery, Nouvion-sur-Meuse, Rethel et Bazancourt.
 
  • Châlons-en-Champagne - Reims
- 41 trains relieront les deux villes marnaises au lieu de 34 actuellement. En journée, un TER partira toutes les heures et un toutes les 30 minutes en période de pointe.
- Le temps de parcours sera réduit à 35 minutes pour les trains les plus rapides, 44 minutes pour les autres (qui desservent Prunay, Val-de-Vesle, Sept-Saulx et Mourmelon-le-Petit)
- Tous les trains s'arrêteront à Mourmelon-le-Petit
- Les arrêts de Sillery, Bouy et Saint-Hilaire-au-Temple, "très faiblement fréquentés" selon la SNCF, seront désormais desservis par autocar.
 
  • Epernay-Reims
- Le nombre de trains reste le même, à savoir 40 TER par jour
- Les horaires seront désormais cadencés à H+02 au départ d'Epernay et renforcés aux heures de pointe à H+32. Au départ de Reims, les départs sont programmés à H+48 et H+18 en pointe.
- Tous les trains desserviront Avenay et Aÿ.
- Les communes de Trois-Puits et Montbré ne seront plus desservies par train. "Des solutions alternatives sont en cours de finalisation", assure la SNCF.
 
  • Reims - Champagne-Ardenne TGV
- L'offre s'étoffe avec un train toutes les demi-heures entre Reims et Champagne-Ardenne TGV, soit 16 TER en plus chaque jour de la semaine.
- Les départs se feront de Reims à H+07 et H+37 et les trains partiront de Champagne-Ardenne TGV à H+10 et H+40.
- Jusqu'à quatre trains par heure relieront les arrêts de Franchet-d'Espèrey et Maison-Blanche tout au long de la journée.
 
  • Reims-Fismes
- Deux TER supplémentaires desserviront la ligne Reims-Fismes, ce qui passera l'offre à 22 trains par jour, en semaine, 30 minutes.
- Tous les trains s'arrêteront à Magneux-Courlandon, Breuil-Romain, Jonchery-sur-Vesle et Muizon.
 
  • Charleville-Mézières - Longwy
- La liaison directe entre Charleville, Sedan et Longwy fait son retour avec 8 trains par jour.
- Des correspondances rapides vers le Luxembourg seront possibles à Longwy (deux trains le matin et deux le soir)
- Tous les trains desserviront les gares de Carignan, Montmédy et Longuyon.

Entre Charleville et Givet, les travaux de rénovation se poursuivent. Le cadencement ne pourra être mis en oeuvre qu'à partir de 2022.
 
  • Saint-Dizier - Châlons-en-Champagne - Reims
- L'offre restera constante avec 30 trains par jour entre Châlons et Saint-Dizier, mais cinq trains directs entre Reims et Saint-Dizier seront créés.
- 38 trains relieront chaque jour Vitry-le-François à Châlons-en-Champagne.
 
  • Chaumont - Saint-Dizier
- La desserte passera de 14 à 17 trains quotidiens.
- Le temps de trajet durera 46 minutes pour les trains les plus rapides entre Saint-Dizier et Chaumont. 
- Tous les trains feront halte à Joinville et Froncles-Bruxières.
- Les gares de Chevillon, Donjeux, Vignory et Bologne seront desservies chaque jour par 7 trains.
- Les arrêts d'Eurville, Bayard, Fronville, Gudmont, Vraincourt-Viéville, "peu fréquentés" selon la SNCF, seront désormais desservis par car.


Plus d'informations sont à retrouver sur le site internet de la SNCF.
 

Sur le même sujet

Les + Lus