Racing club de Strasbourg - Felipe Saad : "Je suis persuadé que les footballeurs sont aussi intéressants dans la vie quotidienne que la plupart des gens"

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S. avec D. Marcelin
durée de la vidéo: 02 min 28
Qui est Felipe Saad ?

Le Racing Club de Strasbourg Alsace reçoit lundi l'équipe de Troyes à la Meinau pour la sixième journée du championnat de Ligue 2. Les alsaciens sont troisièmes ex aequo avant cette rencontre. Un bon début de saison qu'ils doivent en partie à leur défenseur central le Brésilien Felipe Saad.

Il est l'un des cadres de l'équipe, arrivée pour renforcer la défense et y apporter son expérience de joueur de ligue 1. Felipe Saad est comme de nombreux brésilien un grand voyageur : passé par Guingamp, Evian, Ajaccio, Caen puis Strasbourg. A chaque fois, il s'imprègne de la culture de la ville.

Il fait le tour des musées, bibliothèques, des monuments. Felipe Saad est cultivé et curieux de tout. « Une des raisons qui m’ont amené au Racing Club de Strasbourg c’est de pouvoir vivre cette expérience aux côtés de ma famille et de découvrir encore plus la culture française », résume le joueur.

Loin des clichés

Le Brésilien parle couramment quatre langues. Quand il nous donne rendez-vous au palais universitaire de Strasbourg, certains clichés tombent définitivement. L’homme est aussi un footballeur anticonformiste. « Les clichés existent dans toutes les professions mais j’ai l’impression que beaucoup de joueurs ont des centres d’intérêt divers, estime Felipe Saad. On n’écoute pas tous le même type de musique, on ne regarde pas tous le même type de série et je suis persuadé que les joueurs de football sont aussi intéressants dans la vie quotidienne que la plupart des gens. »

Felipe Saad vient d'entamer sa dixième saison en France. Associé à Seka, ils forment une charnière centrale solide : 19 buts encaissés en une saison. Seul le PSG a fait aussi bien l'an dernier.

Solide dans les duels

Solide dans les duels Felipe est aussi  un bon joueur de tête mais garde les pieds sur terre après le bon début de championnat : « On a neuf points sur quinze disputés. On n’a pas perdu mais on peut encore s’améliorer. Je suis même persuadé qu’on a encore une marge de progression intéressante. »

A 33 ans Felipe Saad  a encore quelques belles années devant lui.

Rester en France ?

Son entraîneur Thierry Laurey  le décrit comme « un garçon qui a la tête sur les épaules, qui est très cultivé et qui a une réflexion intéressante sur le jeu. »

Toujours souriant et disponible que ce soit pour les partenaires du club ou les supporters, le Brésilien se sent tellement bien en France qu'il envisage d'y rester après sa carrière.