Sarreguemines : «Face à Daesh, les Kurdes étaient en première ligne, il ne faut pas l’oublier !»

Une trentaine de personnes ont manifesté en soutien au peuple kurde jeudi 10 octobre devant la préfecture à Metz. / © Jacques Maréchal
Une trentaine de personnes ont manifesté en soutien au peuple kurde jeudi 10 octobre devant la préfecture à Metz. / © Jacques Maréchal

Coskun Erdogan est le président de l’association franco-kurde de Sarreguemines. Ce samedi 12 octobre à Strasbourg, un rassemblement est prévu place Kléber pour dénoncer l’offensive turque contre les forces kurdes dans le nord de la Syrie. Il nous livre son point de vue sur la situation.

Par Jean-Christophe Panek

La Turquie a déclenché une offensive militaire, baptisée "Peace Spring", dans le nord-est de la Syrie, mercredi 9 octobre. Ankara souhaite créer une "zone de sécurité" pour écarter les miliciens kurdes installés dans cette région et considérés par l'Etat turc comme des "terroristes". Quel regard portez-vous sur cette situation?

- C’est une crise majeure… Une trahison! Une trahison de la part des occidentaux. Tout particulièrement les États-Unis mais aussi la France! La France est un grand pays, elle est influente en Europe: elle doit demander l’arrêt des bombardements de l’aviation turque! C’est le minimum!

Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères a demandé une réunion d'urgence avec les membres de la coalition anti-Daesh pour "mettre chacun face à ses responsabilités". Il a également condamné l'opération unilatérale lancée par la Turquie en Syrie.

- La France se contente de condamner, il faut agir! Cette attaque doit cesser. On est une coalition, une équipe. Depuis cinq ans, chaque parti a fait des sacrifices. Et nous, nous avons donné beaucoup de vies! Y compris la population civile kurde qui a parfois été kidnappé par Daesh! 11 000 combattants kurdes ont trouvé la mort ! 22 000 personnes ont été grièvement blessées. Tous ces gens ont été trahis!

Vous êtes révolté ou déçu?

- Ce n’est pas la première fois que le peuple kurde subit la folie du monde et de ses événements! Avec ou sans soutien, nous continuerons à nous battre. Daesh n’était pas seulement une simple organisation terroriste. C’était et c’est même toujours un danger pour toute la population mondiale. Pour le monde tel qu’on le souhaite! Un monde bâti sur l’égalité et la liberté! Personne n’a eu le courage d’envoyer ses soldats en Syrie pour combattre Daesh. La coalition aurait pu bombarder en permanence leur position, rien n’aurait changé. Nous, on a montré l’exemple au monde entier en se battant sur le terrain! Face à Daesh, les Kurdes étaient en première ligne, il ne fait pas l’oublier! Les Kurdes et particulièrement les femmes kurdes ont montré leur courage et leur héroïsme dans ce combat pour l’humanité… Moi, j’ai honte de ce qui se passe!

Ces tensions ne risquent pas de se reproduire ailleurs comme ici en Lorraine où il y a une importante communauté turque?

Les événements nous attristent et nous déçoivent mais on sait se contrôler! On manifeste mais en même temps, on explique. Nous avons des amis, ici, en France et on sait qu’on peut compter sur eux. Notre peuple vit souvent des tragédies, c’en est une nouvelle! Mais aujourd’hui, nous ne sommes pas seuls! Tout le monde parle de nous!
 

Sur le même sujet

Les + Lus