Sécurité routière. Dans l'Aube, une application pour faciliter les contrôles

Verbalisation, contrôle des papiers... Par un simple scan de la carte d'identité du conducteur, l'application mobile NeoGend facilite le travail des forces de l'ordre. / © Loïc Dequier/Max ppp
Verbalisation, contrôle des papiers... Par un simple scan de la carte d'identité du conducteur, l'application mobile NeoGend facilite le travail des forces de l'ordre. / © Loïc Dequier/Max ppp

Entre janvier et novembre 2017, les routes de l'Aube ont engendré plus de décès et d'accidents qu'au cours de l'année 2016. Pour pallier le problème, les autorités multiplient les actions préventives et les contrôles. Notamment grâce à un nouvel outil connecté, NeoGend. 

Par V.P. avec Clément Meunier

Au beau milieu de Vandeuvre-sur-Barse, dans l'Aube, un contrôle renforcé barre la route. Comme tous les jours ou presque, les forces de l'ordre sont aux aguets pour lutter contre les mauvais chiffres de la sécurité routière des derniers mois dans le département, particulièrement chez les nouveaux conducteurs.
 
"Les jeunes conducteurs, titulaires de permis probatoires, s'affranchissent de plus en plus des règles, notamment à cause de l'alcool, des stupéfiants et de la vitesse," souligne l'Adjudant-chef Martinot, de la brigade départementale motorisée.


Des chiffres dégradés

Avec 22 morts - soit déjà quatre de plus que sur l'année 2016 – et 296 accidents répertoriés en 2017, l'Aube présente des chiffres préoccupants. Les contrôles motorisés, radars mobiles et autres véhicules embarqués se sont donc multipliés sur les routes auboises en novembre.
 
Les autorités peuvent à présent tout connaître sur le pédigrée de chaque conducteur en scannant simplement sa carte d'identité. Il s'agit d'une toute nouvelle application, NéoGend. "Avec l'appareil, on a accès à tous les fichiers automatisés, et de procéder à toutes les identifications que l'on veut – permis de conduire, certificat d'immatriculation - et aussi de verbaliser les contrôles directement," poursuit l'adjudant-chef.

Du bleu au bord des routes

A la préfecture, on s'inquiète aussi de ces chiffres. "Le préfet a demandé aux effectifs de redoubler d'effort jusqu'à la fin de l'année. Dès l'année prochaine, il y aura du bleu au bord des routes pour arrêter les automobilistes au cas d'infraction," explique Nicolas Belle, directeur de cabinet de la préfecture de l'Aube. Prudence donc, les routes seront attentivement surveillées en cette fin d'année.



►Voir notre reportage à Vendeuvre-sur-Barse (Aube)

Dans l'Aube, les routes sous haute suverillance en cette fin d'année
Intervenants : Adjudant-chef Martinot, commandant second de la Brigade motorisée de Bar-sur-Aube; Frédéric; Nicolas Belle, directeur de cabinet de la préfecture de l'Aube. - France 3 Champagne-Ardenne - Reportage : Clément Meunier et Flora Battesti. Reportage : Catherine Rippert-Giberot.


Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus