• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

La « super Lune » : comment en profiter ?

© Arnaud Poncelet - Ard'N'ature
© Arnaud Poncelet - Ard'N'ature

Ce soir, phénomène astrologique rare selon les astrophysiciens de la NASA : la Lune doit paraitre plus brillante et plus grande qu’elle ne l’a jamais été depuis 1948. Voici nos conseils pour l’observer le plus facilement.

Par Charles-Henry Boudet

La "super Lune" du 14 novembre sera parfaitement pleine à 14h52, heure française. Difficile de la voir en pleine journée. Le meilleur moment pour l'observer restera donc au lever ou au coucher lunaire. Avant de partir au travail, jetez un coup d'œil par la fenêtre, vers 7h20, et vous aurez peut-être la chance de l'apercevoir. En fin de journée, "pour pouvoir confortablement l'observer", rendez-vous vers 18h30, explique l'Observatoire de Paris. Le spectacle sera également au rendez-vous mardi matin.


La prendre en photo

Pour les plus férus d'astronomie, la Lune pourra être observée avec des jumelles, un télescope ou un appareil photo. A ce sujet, le photographe de la Nasa Bill Ingalls partage ses trucs de pro sur le site du Mirror (en anglais).Son conseil : "Ne faites pas l'erreur de photographier la Lune pour elle-même sans aucune référence à quoi que ce soit." En clair, choisissez avec soin le cadre qui accompagnera votre photo.
Si vous n'êtes pas équipé d'un appareil dernier cri, pas de panique, vous vous débrouillerez très bien avec un smartphone. Bill Ingalls recommande d'aller en ville, pour bénéficier de plus de lumière. "Pour trouver le bon éclairage sur les nouveaux iPhone et autres smartphones, touchez l'écran et retenez votre doigt sur l'objet (dans ce cas précis, la Lune) pour faire le point. Ensuite, faites glisser votre doigt en haut ou en bas pour éclaircir ou obscurcir l'exposition", poursuit le photographe de la Nasa. Enfin, comptez environ une heure, le temps de vous préparer et de faire plusieurs photos, afin de maximiser vos chances d'obtenir les meilleurs clichés.

La « super Lune » ou périgée-syzygie

Disons-le tout de suite, la Lune ne va pas gonfler dans la nuit. En réalité, elle va atteindre son orbite la plus proche de la Terre, soit à environ 350 000 km de nous. Pour être visible, le satellite doit aussi être bien éclairé par le Soleil, en pleine Lune. Si vous voulez être précis, la communauté scientifique préfère parler de "périgée-syzygie". Un phénomène assez fréquent, comme l'expliquait franceinfo en août 2014.

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus