• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Technicentre SNCF de Romilly-sur-Seine : un nouveau pôle d'excellence, 250 cheminots sur le carreau

© France 3 Champagne-Ardenne / Laurent Meney
© France 3 Champagne-Ardenne / Laurent Meney

La direction de la SNCF a expliqué ce matin ses intentions quant à l'avenir du Technicentre de Romilly-sur-Seine devant les 550 agents du site. Elle a précisé l'implantation du futur Pôle d'excellence de réparation de pièces détachées, tout réaffirmant sa volonté de se séparer de 250 cheminots.

Par C.L. / T.L.

Après des mois d'études, c'est bien le parc de l'aérodrome à l'entrée de Romilly qui est actuellement privilégié pour l'implantation du futur pôle d'excellence SNCF en réparation de pièces détachées. Ces dernières semaines, un autre terrain situé près de Cycleurope avait été envisagé.

La direction affirme cependant ne pas avoir encore tranché - elle doit notamment négocier l'achat de terrain avec la mairie de Romilly. Selon les représentants de la CGT très amers, la SNCF a en tout cas réenfoncé le clou en confirmant que le nouveau Pôle ne serait pas sur le site historique mais sur un site dépourvu de rails.

Concernant les emplois, pas de nouveauté : 250 départs volontaires ou mutations seront favorisés275 agents seraient mutées sur le pôle d'excellence25 cheminots resteraient sur le site historique pour faire du recyclage de rames aux côtés de 75 personnes d'une société privée.

Dans le nouveau périmètre régional, rien n'a encore été formalisé. A ce stade, ni la SNCF, ni d'autres syndicats n'ont souhaité s'exprimer.


Voir notre reportage diffusé dans le JT 19/20 de ce mardi 15 décembre 2015

Technicentre SNCF de Romilly-sur-Seine : un nouveau pôle d'excellence, 250 cheminots sur le carreau
La direction de la SNCF a expliqué ce matin ses intentions quant à l'avenir du Technicentre de Romilly-sur-Seine devant les 550 agents du site. Elle a précisé l'implantation du futur Pôle d'excellence de réparation de pièces détachées, tout réaffirmant sa volonté de se séparer de 250 cheminots. - France 3 Champagne-Ardenne

 

Sur le même sujet

La sortie du Fioul en question

Les + Lus