• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

VIDEO - Hervé Diebolt, en route pour les championnats du monde de barbe et moustache

Hervé Diebolt, coiffeur à domicile et champion de concours de barbes et moustaches. / © France 3 Alsace / N. Meyer
Hervé Diebolt, coiffeur à domicile et champion de concours de barbes et moustaches. / © France 3 Alsace / N. Meyer

Hervé Diebolt vit dans le Sundgau et dispose déjà d'un beau palmarès dans les concours de barbe et moustache. Ce samedi 19 mai, il participera aux championnats du monde qui se tiennent à Anvers, en Belgique.

Par ML et LS

Son palmarès compte déjà des titres de champions d’Europe, de France, des récompenses suisses ou autrichiennes. Mais le trophée international lui échappe encore, et ce malgré "quatre ou cinq" participations déjà aux Championnats du monde de barbe et de moustache. Hervé Diebolt concourra donc de nouveau ce samedi 18 mai à Anvers (Belgique), espérant que ses boucles soient reconnues comme les plus belles en présence par les membres du jury.
 

L’Alsacien, qui vit dans le Sundgau, participe à la catégorie "barbe partielle" (distincte de la moustache et de la barbe complète), section "style libre". Une compétition où se rassemblent les pilosités qui ne rentrent pas dans les autres dénominations (bouc naturel, mousquetaire, impériale, balainier d’Alaska...) et qui laisse place à des propositions "artistiques".
 

Celle d’Hervé Diebolt consistera à diviser la moustache, qui court aussi sur ses joues, en différentes boucles ou pointes. Le candidat n’est toutefois pas arrêté : "tout ça dépend de mon humeur du matin, le jour du concours, quand je me coiffe", reconnaît-il. Une sophistication permise par les aides autorisées : cire, laque, baumes et autres cosmétiques. Mais attention, colorations, extensions et épingles sont strictement interdites.
 

Pour rivaliser avec les Allemands, les Autrichiens ou les Américains, la rigueur prime. Le jury veille à la netteté du travail, vérifiant "si les contours sont bien rasés, si la moustache est bien coiffée, s’il n’y a pas de poil qui dépasse à gauche à droite, détaille Hervé Diebolt. Il y en a toujours un petit peu, mais il ne faut pas que ce soit trop voyant."

Ce coiffeur de profession a fait de la moustache une part de son "identité". La préparation est quotidienne, les boucles propres et fixées à la laque, sinon, "je ne suis pas moi", lance-t-il.

Le soir, ça commence avant d’aller se coucher. Il faut que je lave toute ma moustache avec un shampoing spécial barbe. Après je mets un démêlant, un baume adoucisseur. Je mets de l’huile de soin pour barbe la nuit. Et le lendemain matin, c’est le rituel : mousse coiffante, coiffer avec la laque, le sèche-cheveux.

Un rituel qui lui prend une vingtaine de minutes chaque jour. Et une régularité qui lui permettra peut-être cette année de triompher parmi les 400 participants environ.

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer