Vosges : pourquoi les vacances de la Toussaint vont faire un carton

Publié le
Écrit par Benoît de Butler
© Anne-Sophie Pierson pour France télévisions

Les réservations pour la Toussaint seraient en hausse de 116 % dans les Vosges par rapport à 2019. C'est ce qui ressort d'un étude réalisée par le site de location en ligne PAP. Selon Abritel, le département serait la huitième des destinations les plus demandées… et même la première hors littoral.

Tous les professionnels du tourisme sont d'accord : ces vacances de la Toussaint 2021 devraient être un millésime exceptionnel en nombre de départs en vacances.

Toutes destinations confondues, les réservations touristiques en France ont bondi de 54,8 % pour la période du 23 octobre au 7 novembre 2021 , comparée aux réservations effectuées pour les vacances de la Toussaint 2019 (l'année 2020 ne peut être prise en compte en raiuson de la pandémie). C'est le principal enseignement de l'étude publiée cette semaine par le groupe PAP (de Particulier à Particulier), une des majors de la location d'hébergements en ligne.

Les autres plateformes sont à l'unisson. Ainsi, Gîtes de France annonce une progression de 10 points par rapport à la Toussaint 2019. 

Dans ce contexte très favorable, les Vosges cochent toutes les cases :

  • les Français préfèrent toujours la proximité. Malgré la levée des restrictions sanitaires dans la plupart des pays, les vacances en France restent privilégiées. Et les régions relativement proches de l'Ile-de-France (2h de TGV pour Epinal ou Saint-Dié) sont avantagées.
  • Les destinations "campagne" sont celles qui progressent le plus (+ 125 % selon l'étude PAP). Le tourisme vert a plus que jamais la cote. Et beaucoup de vacanciers qui, l'hiver dernier, ont découvert les Vosges "par défaut" (les stations de ski étaient fermées mais le massif a connu un grand succès), sont prêts à y revenir sans attendre la neige..
  • La proximité de l'Alsace, autre région très demandée, favorise une dynamique de territoire pour des vacances associant grand air, gastronomie, vins et patrimoine.
  • La prépondérance, dans les Vosges, des hébergements individuels (gîtes et chambre d'hôte) est un atout pour ceux qui (pour des raisons sanitaires) sont toujours réticents à fréquenter l'hôtellerie ou les résidences de tourisme collectives.

Sur place, il est encore trop tôt pour savoir si la tendance observée dans les réservations va se confirmer sur les quinze jours de vacances. Les offices de tourisme de Gérardmer, de Bussang et de Saint-Dié n'ont pas la main sur l'ensemble du marché des vacances. Presque tout se fait en ligne, et de plus en plus à la dernière minute. On fera les comptes plus tard.

A Bussang et dans les stations de la Haute Moselle, on nous confirme "un haut niveau de réservations", y compris au camping ! Et surtout pour la deuxième semaine des vacances (début novembre). Saint-Dié a déjà eu un très bon mois d'octobre grâce au FIG, le festival de géographie, qui a attiré "beaucoup de monde". La directrice de l'Office de Tourisme est optimiste pour les vacances, d'autant qu'avec le passe sanitaire, les gens préfèrent les gîtes, très nombreux dans la vallée de la Haute Meurthe.

A Gérardmer - La Bresse, la centrale de réservation de l'office de tourisme est trop occupée pour répondre aux journalistes, ce qui est plutôt bon signe. Du côté des hôtels, nombreux autour du lac, on a également le sourire : les deux prochains week-ends sont déjà presque complets au Grand Hôtel. Et en semaine, des séminaires d'entreprise remplissent les chambres. 

Car c'est aussi une tendance qui monte : la porosité entre vacances et travail. Il devient difficile de faire la différence entre vacances studieuses et travail au vert. Même pour un particulier, une location d'une semaine peut être un mix de RTT et de télétravail. C'est ce qui explique en partie ces chiffres de réservations très prometteurs pour la Toussaint. Et la douceur vosgienne se prête tout à fait à ce genre d'exercice.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.