Belmont-sur-vair : l'association ASPA Vosges lance un appel désespéré aux dons pour sauver 300 chats errants

L'Association de secours et de placement des animaux (ASPA Vosges) n'a plus de croquettes pour nourrir 300 chats errants qui se trouvent dans le département. En ce début juin, elle lance un appel aux dons pour sauver les félins de la famine. 

Un chaton sauvé par l'ASPA.
Un chaton sauvé par l'ASPA. © Nicolas Simonet. ASPA.

Coup dur pour l'ASPA des Vosges. Pour la première fois depuis quinze ans, l'association de secours et de placement des animaux n'a plus de croquettes pour nourrir les 200 à 300 chats errants du département. En raison du confinement lié à l'épidémie de coronavirus, toutes les "opérations caddies", qui se déroulent habituellement dans des grandes surfaces, ont été annulées. Chaque année, elles permettent à l’ASPA de récupérer environ vingt tonnes de nourriture.

Recherche croquettes désespérément

Interrogé ce dimanche 07 juin 2020, Nicolas Simonet, président de l'association, est inquiet : "Il ne nous reste plus rien, tous nos box de collecte sont vides. On a donné les derniers paquets de croquettes qu'il nous restait aux bénévoles".

"Notre association stérilise les chats errants à la demande des communes. Ensuite, le maire désigne des bénévoles pour les nourrir et l'association se charge de collecter les croquettes que nous leurs donnons", explique le président de l'ASPA Vosges.

Les quinze bénévoles ont encore de quoi nourrir les petits félins jusqu'au mois de juillet. Si l'opération de collecte ne reprend pas le plus rapidement possible, ils seront obligé d'acheter eux-mêmes des croquettes pour continuer à s'en occuper. "Cela nécessite un énorme budget ! Le problème, c'est que les bénévoles n'ont pas forcément les moyens. De plus, on ne sait même pas quand est-ce qu'on va pouvoir relancer "l'opération caddie"...", s'alarme Nicolas Simonet, qui redoute que les chats ne meurent de faim. 

Le logo de l'ASPA Vosges.
Le logo de l'ASPA Vosges. © ASPA Vosges.

Comment aider les chats ? 

En attendant, il est possible de faire un don financier (par chèque, à l'ordre de l'ASPA Vosges) ou apporter des croquettes à l'association (101 rue du château, à Belmont-sur-Vair). 

La date de reprise des collectes alimentaires sera annoncée en temps voulu sur la page Facebook de l'ASPA. Les magasins partenaires sont les Leclerc de Golbey et Contrexéville, le Carrefour de Jeuxey et le Super U de Châtenois affichés sur la carte ci-dessous : 

Il est également possible de faire des dons de matériel (mobilier, vêtements, vaisselle, petit eélectroménager...). Ils seront vendus lors de l'ASPA Broc, la brocante de l'association, qui a lieu dans les locaux tous les deuxièmes dimanches du mois. L'argent récolté sert à financier les croquettes et les stérilisations. "Nous attendons la décision du préfet pour savoir s'il est de nouveau possible d'organiser les brocantes en juillet ", précise Nicolas Simonet. 

 

Les actions de l'ASPA
L'ASPA (l'association de secours et de placement des animaux) a été fondée en 1988 par Henry Georgeon, fervent défenseur de la cause animale à Dombrot-le-Sec (Vosges). Elle est reconnue d'intérêt général et agréée protection de l'environnement. 

L'ASPA mène des enquêtes pour sauver les animaux maltraités (chez les particuliers, dans les élevages ou sauvages), protège les moutons contre l'attaque de loups et mène des campagnes de sensibilisation au bien-être animal dans les communes. 

Contacts :
- 131 Rue du Château, 88800 Belmont-sur-Vair
-  03 29 08 90 63
- http://www.aspa-vosges.com/
- courrier@aspa-vosges.com
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature solidarité société