Épinal : l'individu fiché "S" mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste

Un ressortissant marocain radicalisé a été interpellé à Épinal (Vosges) lors d'une intervention du Raid jeudi 23 janvier 2020.
Soupçonné d'avoir préparé des actes terroristes sur le territoire français, il a été mis en examen par un juge antiterroriste et placé en détention provisoire.
A Epinal, le quartier de la Loge Blanche a été bouclé dans la matinée de ce jeudi 23 janvier.
A Epinal, le quartier de la Loge Blanche a été bouclé dans la matinée de ce jeudi 23 janvier. © Grégory Boileau. France Télévisions
L'homme fiché "S", arrêté la semaine dernière après la découverte d'engins explosifs artisanaux chez lui à Épinal, a été mis en examen par un juge d'instruction antiterroriste ce lundi 27 janvier 2020. 

Placé en détention provisoire, ce Marocain de 48 ans est mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", "fabrication d'un engin explosif en relation avec une entreprise terroriste"et "détention et transport de produits explosif".

Une attaque terroriste en préparation?

Les policiers du Raid sont intervenus jeudi 23 janvier en fin de matinée rue Christophe Denis à Épinal (Vosges). Une opération de grande ampleur pour interpellé une personne suspectée de faire partie de la mouvance islamiste et susceptible de préparer une attaque terroriste.
L'homme a finalement été arrêté à la mi-journée chez un de ses proches. 

Pas de poursuites pour les autres personnes interpellées

L'intervention au domicile de l'individu, quartier de la Loge-Blanche, rue Christophe-Denis, a duré une partie de la matinée.
Dans l'appartement, une cocotte-minute contenant de la poudre noire ainsi que des boulons, trois grenades à main artisanales remplies de poudre noire et de boulons, du matériel électrique et de la poudre noire ont été découverts.

La compagne et un proche du suspect ont également été interpellés. Leurs gardes à vue ont été levées dimanche sans qu'ils fassent l'objet de poursuites.
Le Raid est intervenu rue Christophe-Denis jeudi en fin de matinée à Epinal, les forces de l'ordre avaient bouclé tout le quartier de la Loge Blanche.
Le Raid est intervenu rue Christophe-Denis jeudi en fin de matinée à Epinal, les forces de l'ordre avaient bouclé tout le quartier de la Loge Blanche. © Benoît de Butler, France Télévisions

Selon l'AFP, le suspect avait déjà été condamné à quatre reprises pour trafic de stupéfiants et était sorti de prison en mai 2018.
Fiché S pour radicalisation, il était connu des services de renseignements pour ses relations avec le groupuscule islamiste Forsanne Alizza, dissous en 2012 par le Ministère de l'Intérieur. 

Mis sous surveillance, il s'était vanté en décembre de savoir manipuler des explosifs, ce qui a alerté les autorités et entraîné cette vaste opération à Epinal.

Élèves confinés dans leurs classes

Pendant l'opération du Raid, les élèves de l'école Victor Hugo d'Épinal sont restés confinés à l’intérieur de l’établissement. Dans les classes, les rideaux avaient été tirés avant que la mesure ne soit levée à midi.

"L'école est fermée depuis 11 heures. Nous sommes obligés de rester à l'intérieur et les rideaux sont baissés", confirmait par téléphone à France 3 Lorraine une employée de la vie scolaire de l'école.
Le Raid avait procédé dans la matinée à l’évacuation de l'ensemble des résidents de l'immeuble de la rue Victor Hugo.
   
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité terrorisme faits divers justice