Les éleveurs vosgiens ont besoin de fourrage

Après un été très sec et chaud, les difficultés s'accumulent pour les agriculteurs. / © Sophie Gueffier. France3 Lorraine
Après un été très sec et chaud, les difficultés s'accumulent pour les agriculteurs. / © Sophie Gueffier. France3 Lorraine

Les conditions climatiques de cet été, fortes chaleurs et sécheresse, ne font pas le bonheur des éleveurs. Dans les Vosges, Ils sont nombreux à manquer de fourrage, comme l'a constaté notre équipe ce 30 août 2018. La Champagne-Ardenne leur vient en aide.
 

Par Thierry Ganaye

La chambre d’agriculture des Vosges a déjà annoncé un chiffre : 40 %, c’est le volume de paille qui manque aux éleveurs du département pour passer l’hiver.

Face à cette situation, des éleveurs du Grand-Est font appel à l'association des entrepreneurs de paille, qui compte 45 exploitants de la Marne et de l'Aube. Près de 1500 tonnes sont actuellement acheminées pour aider les exploitants de l'Est.

Les précisions de Philippe Clément, le président de la FDSEA des Vosges, interrogé au micro de France Bleu Sud Lorraine :

"On manque de fourrage d’une manière générale. Aujourd’hui, on achète un fourrage qui n’a pas une grande valeur nutritive (la paille) mais au moins, on remplit la panse de nos animaux. Nous n’avons pas les moyens d’acheter du foin ou du maïs."

"Actuellement, on nourrit nos animaux comme en plein hiver."

 

Stocks d'hiver entamés

Les éleveurs ont donc déjà entamé leurs stocks hivernaux et le contexte reste difficile :

  • Le rendement du maïs sera médiocre.
  • Le regain, la seconde coupe de foin habituellement réalisée au mois d’août, a été inexistant.
  • Le cours des céréales est à la hausse, trop cher pour nourrir les animaux.
2018, est une année que les éleveurs devront oublier.
 

Sur le même sujet

À la découverte de la fabrication de l'eau de Soultzmatt

Les + Lus