Epinal : un policier blessé après une course-poursuite, le conducteur du véhicule placé en détention provisoire

Après une course-poursuite et un policier blessé jeudi 7 octobre, le conducteur du véhicule est placé en détention provisoire. Remi Heitz, procureur de la République salue le courage des policiers et confirme qu'il s’agit d'une tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique.

Deux personnes avaient été interpellés, mardi 5 octobre 2021, à Epinal (Vosges), après une course poursuite avec les forces de l'ordre. Selon le procureur de la République, "les policiers ont tiré à cinq reprises sur le véhicule, qui a fini par s’immobiliser contre le terre-plein"

"Je voudrais d’abord saluer le courage de mes collègues, qui ont très certainement évités que les faits aient des conséquences beaucoup plus dramatiques pour tout le monde", explique William Wulleman, secrétaire régional adjoint du syndicat Alliance-Police-Nationale.

C'est l'illustration que les policiers et les gendarmes sont en première ligne dans la lutte contre la drogue. A l’intérieur du véhicule, 520 g d’héroïne ont été découverts.

Nicolas Heitz, procureur à Epinal.

Le procureur de la République à Epinal, Nicolas Heitz apporte quelques  précisions jeudi en début de soirée : "Je tiens à saluer le professionnalisme et le sang-froid des cinq policiers du commissariat d’Epinal. Ils ont fait preuve pendant cette événement dramatique d'un grand sang-froid, ils ont même été touchés dans leur chair". Et il ajoute : "C'est l'illustration que les policiers et les gendarmes sont en première ligne dans la lutte contre la drogue. C'est la priorité de mon parquet depuis des années. A l’intérieur du véhicule, 520 g d’héroïne ont été découverts derrière le tableau de bord.".

Le conducteur de la voiture est mis en examen pour tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique et refus d’obtempérer aggravé d’une mise en danger de la vie d’autrui. Il a été placé en détention provisoire. Le second est poursuivi pour complicité et refus d’obtempérer. 

Le conducteur peut avoir des réactions qu’il est trop difficile d’anticiper.

William Wulleman
Secrétaire régional adjoint du syndicat Alliance-Police-Nationale.

Jeudi 7 octobre, ces deux personnes sont entendues à Nancy (Meurthe-et-Moselle) dans les locaux de la police judiciaire qui est chargée de l'enquête. Ils ont été placés en garde à vue pour tentative de meurtre. "On a réussi à les interpeller, car s’approcher d’un véhicule qui refuse malgré tout le contrôle, reste toujours très risqué", ajoute William Wulleman.

Un policier blessé devant l’école d’Ambrail

Les deux hommes ont pris la fuite lors d'un contrôle routier de la police d'Epinal.
Ils auraient tenté de foncer sur les policiers qui ont répliqué en tirant des coups de feu. Les faits se sont déroulés dans le faubourg d'Ambrail, devant une école, dans le centre de la ville en fin d'après-midi, vers 18h. "Dans ce type d’action, les choses vont très vite et c’est très compliqué, car le conducteur peut avoir des réactions qu’il est trop difficile d’anticiper."

Un policier a été heurté par une voiture. Six jours d’incapacité temporaire de travail ont été prescrits par un médecin.
Il a été blessé à la cheville et il a été hospitalisé, ses jours ne sont pas en danger. Le procureur de la République d'Epinal, Nicolas Heitz, explique "il s’agit, pour l’heure, d’une tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique". L’enquête a été confiée à la direction territoriale de la police judiciaire de Nancy.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité justice faits divers