Après plusieurs années d’absence, Le club de triathlon de Thaon-lès-Vosges renoue lundi 1ᵉʳ janvier 2024 avec le traditionnel bain du Nouvel An.

Après plusieurs années d’absence, Le club de triathlon thaonnais renoue lundi 1er janvier 2024 avec le traditionnel bain du Nouvel An. Les courageuses et courageux se sont donné rendez-vous à 14 H 00 tapantes au domaine des lacs à Thaon-les Vosges.

L'eau est à huit degrés, pas de quoi refroidir les ardeurs. Pour "Dindin", un colosse en slip de bain, bonnet de père Noël vissé sur la tête et arborant une authentique barbe bien fournie, c'est son premier bain du Nouvel An. Un peu frigorifié quand même : " Non mais ça va, c'est vraiment sympa." Avant de s'écrier : "Il est où le vin chaud ?!!!"

Olivier et Sandra, bronzés, en chapeaux, bandana et lunettes de soleil, sortent de l'eau. Si ce n'était la température, on pourrait se croire sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro (Brésil). Pas l'ombre d'un frisson ou d'un tressaillement sur la peau.

Le couple décontracté à l'allure sportive a une technique infaillible pour ne pas avoir froid : "C'est la technique de l'ours polaire. On se dit que nous sommes des ours blancs. Eux, ils n'ont jamais froid et ça marche !" S'ils le disent...

La première édition du bain du 1er janvier à Thaon-lès-Vosges remonte à 2013. Ils n'étaient que quatre courageux ou fous, selon ce que l'on pense de cette tradition. Ils sont trente aujourd'hui à se jeter à l'eau.

Eric Baradel, le président du club de triathlon thaonnais et organisateur de l'évènement est ravi du succès de l'opération : "C'est un défi et des clubs voisins nous rejoignent. C'est convivial, après, on boit le verre de l'amitié." 

Un regret pour la rédaction de France 3 Lorraine : malgré l'ordre de Jean-Christophe Dupuis-Rémond, le rédacteur en chef du jour, notre journaliste Anne-Sophie Pierson a refusé de se jeter à l’eau pour réaliser les interviews. Le métier se perd.