• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Les Vosges ont un besoin urgent de chauffeurs poids-lourds

Le département des Vosges fait face à une pénurie de chauffeurs-routiers. / © France 3 Lorraine
Le département des Vosges fait face à une pénurie de chauffeurs-routiers. / © France 3 Lorraine

Comme partout en France, dans les Vosges, les entreprises de transport souffrent d'une véritable pénurie de chauffeurs routiers. Depuis le lundi 7 janvier 2019, les entreprises organisent des sessions de recrutement.

 

Par Yves Quemener

Depuis deux ans, le métier de chauffeur routier est considéré comme "en tension". En effet, il manque 250 chauffeurs routiers dans les Vosges. Un constat général et partagé.

"Le secteur du transport routier est en tension" dit Eric Mignon, secrétaire régional de la Fédération nationale du transport routier en Lorraine.
 

Avec les pénurie, on va être obligé de laisser des camions sur le parking en 2019, si la reprise économique se confirme réellement en 2019.

 


Car faute de pouvoir recruter, certaines entreprises sont même obligées de refuser des marchés. Philippe Aubry, président de l'entreprise Aubry logistique dans les Vosges, reconnaît que c'est même vital pour son entreprise. 
 

Dans les Vosges, les entreprises de transport souffrent d'une véritable pénurie de chauffeurs routiers.

 

Effectifs vieillissants


Avec les départs à la retraite et la reprise économique, forcément, le besoin en conducteurs est plus important

Car à partir de 57 ans, à cause de la sensibilité du métier, les chauffeurs peuvent prétendre à un congé d’activité et prendre une préretraite. 

Aussi, les vocations se font rares. Au point de provoquer régulièrement des pénuries de main-d’œuvre.

Et aujourd'hui, Nicole Aubry, responsable des ressources humaines reconnaît que "l'attrait du métier n'est plus ce qu'il était chez les jeunes. On a besoin de donner une meilleure image du métier."

 

Difficultés de recrutement des chauffeurs-routiers dans les Vosges


Des formations coûteuses


Depuis deux ans, la pénurie de chauffeurs s'aggrave dans le transport routier et menace même de se répercuter sur l'activité et les prix. Aujourd'hui, le turnover dans les entreprises de transport est important.

"Nous avons déjà connu des problèmes de recrutement, mais jamais de cette ampleur. Un chauffeur doit être formé et cela demande du temps. Et de l’argent.
 

En 2017 avec la reprise économique plus de 10.600 emplois de chauffeur ont été créés, selon l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique. La même année, le secteur, tous postes confondus, a passé le cap historique des 700.000 salariés. 

En France selon la CGT, il manquerait plus de 30.000 chauffeurs routiers.

 

 
 
 

 

Sur le même sujet

Bande-annonce : Ensemble, c'est mieux !

Les + Lus