Vosges : le ski à Ventron, c'est fini

Face au manque de neige et aux énormes investissements pour y remédier, l’exploitant de l’Ermitage du Frère Joseph à Ventron n’ouvrira pas les remontées mécaniques cet hiver. En revanche, Thibaut Leduc propose un projet de développement local sans ski, mais avec un hôtel 4 étoiles.
Peu de neige à Ventron...
Peu de neige à Ventron... © France 3 Lorraine
Il n’y aura pas de remontées mécaniques à Ventron l’hiver 2020. L'exploitant Thibaut Leduc veut tourner la page de la station de ski créée par son grand-père dans le premier tiers du siècle dernier.

La terre se réchauffe et il n'y a plus de neige.

Thibaut Leduc, exploitant de la station de ski de Ventron

Thibaut Leduc envisage la construction d'un hôtel et Spa en 2022. Cet établissement de cent dix chambres, comprenant celle de l'hôtel "Les Buttes", fonctionnerait toute l'année. Il prévoit un investissement de vingt millions d'euros et la création de trente emplois, en plus des quarante-cinq actuels. Proche de la nature, ce lieu de détente serait d’après lui incompatible avec les activités d'une station de ski.

Suite à l’annonce de l’exploitant de l’Ermitage, une pétition en ligne contre la fermeture de la station a déjà recueilli plus de mille cinq cents signatures. "Etant donné que la terre se réchauffe et qu’il n'y a plus de neige, ma société risque de faire banqueroute", rétorque l’exploitant de l’Ermitage. "Je n’ai donc pas l’intention de changer d’avis, mais si la municipalité veut faire perdurer les installations : tout est à vendre."

Pour la mairie, ce n'est pas une surprise, mais une DSP lie Thibaud Leduc jusqu'en 2031. La station de ski de Ventron est un pôle d’attractivité majeur de la commune. "Les gens sont inquiets", déclare la mairesse Brigitte Vanson. "Ce serait une perte considérable pour l’activité économique du secteur : il faut trouver des solutions."

Dans l'intérêt général, ni la municipalité de Ventron, ni l'exploitant de la station de ski, ne souhaitent entrer dans un conflit juridique.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stations de ski économie tourisme société