Insolite : aurores boréales en Lorraine, "J’ai été prévenu par une application"

Des aurores boréales ont été observées ce dimanche 23 avril vers 22h en France en particulier en Lorraine où certains les surveillent grâce à une application.

Le phénomène a été observé à plusieurs endroits en France dimanche 23 avril vers 22h. Une aurore boréale s’est invitée dans le ciel. Dans le secteur de Neufchâteau, Florian Godard a pris des photos. "J’ai été prévenu par une application qui permet de savoir environ une heure avant le phénomène, la possibilité qu'il se produise. J’ai pu en observer récemment en Laponie."

Une aurore boréale observable en France métropolitaine, c’est assez rare. Mais ces derniers mois plusieurs ont été signalées. "Parfois, elles sont très visibles" explique Florian Godard. "Plus les tempêtes solaires sont violentes, plus on peut observer des aurores boréales sous nos latitudes.

Par rapport à celles que j’ai vues en Laponie, l’aspect rose violet est très différent et plus rare à observer. On voit aussi les trajectoires vertes au-dessus, un peu comme en Laponie.

On a l’impression de vivre un feu d’artifice. On a de la chance, c’est un phénomène qu’on ne peut observer en général que tous les dix ans en métropole." L’application dont parle Florian Godard est bien connue des amateurs. Il s'agit de "my aurora forecast". 

Qu'est-ce qu'une aurore boréale ?

Sur son site internet,L'agence spatiale canadienne explique que  : "l'aurore boréale se forme lorsqu'il y a collision entre des particules chargées (électrons et protons) et des gaz qui se trouvent dans la haute atmosphère terrestre. Ces collisions génèrent de minuscules éclats lumineux qui emplissent le ciel de voiles colorés. Des milliards de lueurs apparaissent en séquence, ce qui donne l'impression que l'aurore se déplace ou « danse » dans le ciel.

Le champ magnétique de notre planète forme un bouclier invisible qui nous protège notamment contre le "vent "solaire. Périodiquement, "le vent" s'intensifie. Il pénètre le champ magnétique de la Terre, et le flux de particules qui réagit avec les gaz du champ magnétique (la magnétosphère) engendre des aurores spectaculaires."

De plus en plus fréquent 

Ce n’est pas la première fois. En 2015 déjà, plusieurs observateurs lorrains avaient pu contempler des aurores boréales et prendre des clichés.

La lumière du Soleil met seulement huit minutes pour parvenir jusqu'à la Terre mais le flux de particules ionisées associé à une éruption met deux jours pour parcourir les 150 millions de km. Les aurores boréales observées dimanches soir sont ainsi en lien avec une activité solaire importante vendredi.