Cet article date de plus de 4 ans

Yvan Muller quitte les circuits (de WTCC)

Le journal l'équipe salue ce mardi le départ du pilote alsacien Yvan Muller du Supertourisme. A 47 ans, il a décidé de se consacrer à sa famille après quatre titres de champion du monde en Voiture de tourisme.
© Maxppp
"Je n’ai pas pris une décision facile et c’est un moment émouvant pour moi. Tout a une fin et je suis heureux de me retirer maintenant (...), a déclaré Yvan Muller pas plus tard que vendredi dernier sur la chaîne Eurosport. Il venait alors de terminer, au Quatar, ses deux dernières courses au volant d'une Citroën en catégorie WTCC (World Touring car championship) en assurant la place de vice-champion derrière un autre champion, José María López. 

Vraie retraite ou vrai faux départ ? Dans l'équipe, le coureur alsacien confie qu'il n'a jamais reçu autant de propositions que depuis qu'il a décidé quitter la piste. Il admet qu'il pourra encore prendre le volant "de temps en temps" mais seulement "pour le plaisir" précise t-il. Yvan Muller, véritable as du volant, compte quatre titres  de champion du monde en WTCC (en 2008 - 2010 - 2011 et 2013) mais aussi un titre en championnat anglais obtenu en 2003 et un autre en France qui date de 1995. Il détient, dans la discipline, les records du nombre de victoires (47), de pole positions (27). Sur un total de 250 courses à bord de ces fameuses voitures de tourisme. Dans le même temps Muller se prépare déjà au "Rally Circuit", qui aura lieu entre le 8 et le 11 décembre à Paul Ricard. Il paraît que son planning de retraité est "assez chargé pour les prochaines semaines".

Pas sûr qu'Yvan le Terrible passe un hiver aussi tranquille que ça ! Le champion français, né en août 1969 à Altkirch avait commencé sa carrière dans les années 80 avec du karting et avait presque réussi à devenir champion du monde junior. Déjà ! Mais c'est en 1988 qu'il accèda au sport automobile avec le championnat de France de Formule Renault. Entre 1989 à 1991, il officia à bord de monoplaces et disputa le championnat de France de Formule 3, avant de rejoindre en 1992 les rangs du championnat britannique de Formule 2, qu'il a remporté avec quatre victoires. Il abandonna ce type de course un an plus tard après avoir échoué lors de la saison 1993 de Formule 3000. Sa carrière en Supertourisme débuta en 1994 couronnée comme on le sait par de très nombreuses victoires, notamment en France à l'occasion des fameux Trophés Andros (10 victoires sur 11 participations).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport automobile