Braquage de la bijouterie Delatour à Englos : 3 hommes mis en examen

Trois jeunes hommes ont été mis en examen mardi pour vol à main armée en bande organisée, après avoir été interpellés en pleine rue vendredi à Lambersart à la suite d'un violent braquage. 

L'arrestation a eu lieu vers 11h30 à un feu, à l'angle de la rue du Bourg et l'avenue de l'hippodrome à Lambersart. Sur la photo, on aperçoit les policiers en civil.
L'arrestation a eu lieu vers 11h30 à un feu, à l'angle de la rue du Bourg et l'avenue de l'hippodrome à Lambersart. Sur la photo, on aperçoit les policiers en civil. © JM
Deux d'entre eux, un mineur et un jeune majeur, ont été placés en détention provisoire, tandis que le troisième, majeur, a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, a indiqué cette source.
Les deux premiers suspects ont demandé un "débat différé" pour pouvoir préparer leur défense, qui devrait intervenir dans les cinq prochains jours.
Les trois hommes avaient été placés en garde à vue dans le cadre d'un flagrant délit, qui peut durer jusqu'à 96 heures dans un cas de vol à main armée en bande organisée.

"Un braquage violent"


Ils avaient été interpellés en pleine rue vendredi à Lambersart (Nord), par une vingtaine de policiers en civils de la sûreté départementale et de la sûreté urbaine de Lille, après le vol à main armée d'une bijouterie à Englos (Jean Delatour). 

Le braquage a été "assez violent", selon une source policière. Les assaillants, cagoulés et gantés, ont fait exploser deux vitrines à coups de hache et de masse, en présence de nombreux clients contraints de s'allonger sur le sol.
Il n'y a toutefois pas eu de blessé, ni de coup de feu tiré. Le contenu d'une vitrine de bijoux en or d'un montant de 150.000 euros a été dérobé.
Le butin a été retrouvé lors de l'arrestation.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers