Cet article date de plus de 7 ans

Elections chambres d'agricultures : 3 listes, 3 programmes mais un seul slogan !

La campagne en pleine campagne… électorale. Les agriculteurs ont tout ce mois de janvier pour choisir leurs représentants aux Chambres d’Agriculture. Vote par correspondance jusqu’au 31/1. Résultats début février.

FDSEA, Coordination rurale et Confédération paysanne : 3 listes mais sur leurs affiches le même slogan (ou presque) à base d'avenir et de mains.
FDSEA, Coordination rurale et Confédération paysanne : 3 listes mais sur leurs affiches le même slogan (ou presque) à base d'avenir et de mains. © Jean-Louis Manand
Ces élections professionnelles – qui ont lieu tous les six ans -  ne font pas de bruit et pourtant elles sont importantes. Une Chambre d’Agriculture, c’est un peu le parlement des agriculteurs, la courroie de transmission entre le monde paysan et le pouvoir politique. Les enjeux sont énormes et nous concernent tous : on sait que l’humanité risque d’avoir faim au milieu de ce siècle ; il faut donc réinventer une agriculture capable de nourrir la planète sans en menacer les ressources. Compliqué.

Dans la région, c’est la FNSEA qui contrôle les trois chambres, celle du Nord, celle du Pas de Calais et la Chambre Régionale. Les deux autres syndicats – Confédération Paysanne et Coordination Rurale – sont loin derrière. Il n’y a pas d’énormes différences entre les trois syndicats. Ils posent le même diagnostic. La FNSEA est plus pour une « industrialisation » de l’agriculture ; la Coordination est sur un modèle plus « libérale » ; quant à la Confédération – depuis sa création en 1987 – elle a résolument mis la barre très à gauche.

A noter que les exploitants constituent la moitié des élus des chambres. L’autre moitié, ce sont les autres composantes du monde agricole : les propriétaires, les salariés, les coopératives, la banque, les mutuelles… etc.

Forte de son bon score en 2007 (26%), le syndicat rêve de détrôner la FDSEA dans le département. Ce sera difficile.
durée de la vidéo: 01 min 41
Confédération paysanne

Elle semble indéboulonnable. Comme les autres syndicats, elle a dû cette année ouvrir sa liste à un tiers de femmes. C’est la nouveauté de ce scrutin. Une petite révolution pour le monde paysan.


Elle est à la peine. Dans la région et au niveau national. Entre 2001 et 2007, année du précédent scrutin, elle a reculé de huit points et perdu la seule Chambre d’Agriculture qu’elle contrôlait. Trop à gauche ?



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture