Metaleurop Nord : 192 ex-salariés aux prud'hommes de Lens

La section industrie (137 ouvriers-employés) a vu son jugement reporté au 2 avril. La section encadrement, 55 salariés, s'est vue indemnisée à hauteur de 50.000 euros de dommages et intérêts. 

Par Emmanuel Pall

A Lens, le conseil des prud’hommes a reporté son jugement sur le licenciement de 137 ex-salariés de Metaleurop Nord au 2 avril 2013…

Ces derniers estiment avoir été licenciés sans cause réelle et réclament des indemnités à Recylex, leur ancienne société mère.

Concernant le cas des cadres, jugé en ce début d’après-midi, les 55 plaignants recevront 50.000 euros de dommages et intérêts pour ceux qui ont le plus d'ancienneté.

Six salariés protégés ont en revanche été déboutés. "Probablement que les prud'hommes ont estimé qu'ils dépendaient d'une juridiction administrative", a commenté Albert Lebleu de l'association Choeurs de fondeurs qui se bat pour les droits des anciens métallurgistes. "Nous allons faire appel pour leurs cas et probablement que Recylex fera appel également en ce qui concerne les indemnités à verser aux salariés-cadres" 

Metaleurop Nord, fonderie de Noyelles Godault, avait été liquidée en mars 2003, laissant 830 salariés sur le carreau et émouvant l'opinion publique française et la classe politique.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les gens des Hauts : Tourcoing, la ville aux mille visages

Les + Lus