• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Louvre-Lens : la tagueuse a inscrit “AE 911” sur le Delacroix, référence aux attentats du 11 septembre

L'inscription "AE 911" a été écrite avec un marqueur noir de la marque Bic, en bas à droite du tableau, sous le "Gavroche". / © DR / Montage France 3 Nord Pas-de-Calais
L'inscription "AE 911" a été écrite avec un marqueur noir de la marque Bic, en bas à droite du tableau, sous le "Gavroche". / © DR / Montage France 3 Nord Pas-de-Calais

Une inscription de 10 cm sur 30. Ecrite au marqueur noir : AE911. Un code qui ferait référence à un groupuscule qui remet en cause l'enquête sur les attentats du 11 septembre 2001. C'est ce qu'a inscrit une femme de 28 ans ce jeudi sur le tableau de Delacroix "La liberté guidant le peuple". 

Par EM avec AFP

La femme de 28 ans, interpellée jeudi après avoir tracé au marqueur une inscription sur le tableau de Delacroix "La liberté guidant le peuple" au musée du Louvre-Lens, était toujours en garde à vue ce vendredi matin. 

"Elle est toujours en garde à vue", a indiqué à l'AFP le procureur de Béthune (Pas-de-Calais), Philippe Peyroux, joint par téléphone. "C'est plutôt une personne déséquilibrée", a-t-il affirmé. "Ce n'est pas le geste d'une personne équilibrée", a-t-il ajouté, précisant avoir demandé que la jeune femme soit examinée par un psychiatre durant sa garde à vue. Une perquisition à son domcile devrait également avoir lieu.

"Nous attendons d'en savoir un peu plus sur cette personne", a-t-il expliqué: "Les faits sont établis mais il faut savoir quelles sont ses motivations, ainsi
que le niveau de son équilibre ou de son déséquilibre
". 

"AE911"

La femme, dont l'identité n'a pas été communiquée, qui est originaire du bassin minier et vit chez ses parents, avait tracé jeudi une inscription au marqueur noir sur le tableau d'Eugène Delacroix, avant d'être appréhendée par un agent de surveillance, aidé par un visiteur. Elle avait été placée en garde à vue au commissariat de Lens, où elle se trouvait toujours vendredi matin. Elle n'est pas connue des services de police. 

Elle a inscrit "AE911" sur le tableau, référence explicite selon elle aux attentats du 11 septembre dont elle remettrait en cause l'origine. AE911 (Architects and Engineers for 9/11 (11 septembre) truth") est un groupuscule qui dit vouloir une nouvelle enquête sur l'origine des attentats du 11 septembre. Selon ce groupuscule, les tours du World Trade Center aurait été détruit par des explosifs (lire cet article sur Slate pour plus de détails sur AE911).

 / © Capture d'écran AE911 truth
/ © Capture d'écran AE911 truth

"Nettoyée facilement ?"


Le musée du Louvre-Lens avait indiqué jeudi soir que "l'inscription, superficielle, devrait pouvoir être nettoyée facilement". La femme en garde à vue a "un nom de consonance française", a indiqué le procureur sans vouloir donner de précision sur son identité.

"La Liberté guidant le peuple" (1830) de Delacroix est l'un des chefs-d'oeuvre qui ont rejoint pour un an le nouveau musée, inauguré le 4 décembre 2012, qui a déjà accueilli 205.000 visiteurs depuis son ouverture.
De grande dimension, "La Liberté guidant le peuple" est inspirée des journées révolutionnaires des 27, 28 et 29 juillet 1830, dites les " Trois Glorieuses".
La galerie du temps du Louvre-Lens a été fermée au public au lendemain de la dégradation. "La galerie du temps est fermée aujourd'hui, et
du coup, on ouvre gratuitement l'exposition temporaire", a indiqué à l'AFP un porte-parole du musée, qui n'excluait pas une réouverture dès samedi de la partie du musée accueillant le chef-d'oeuvre de Delacroix.

A lire aussi

Sur le même sujet

Concert : Yolande Bashing à Lille (électro)

Les + Lus