Cet article date de plus de 8 ans

Les médecins urgentistes en grève administrative dans le Nord Pas-de-Calais

Pour protester contre le  manque de moyens, les responsables des services d'urgences du Nord Pas-de-Calais se sont mis en grève administrative.

Pas de réunions, pas de papiers, uniquement des actes médicaux : les chef des services d'urgence de la région sont en grève administrative ce mardi.
Ils dénoncent un manque de moyens criant face à des patients toujours plus nombreux.
Illustration de ce malaise qui gagne l'ensemble des hôpitaux aux urgences de Montreuil-sur-mer, avec Virna Sacchi et Antoine Morvan.

durée de la vidéo: 02 min 29
grève administrative aux urgences

Fin février, la chef du service des urgences de Roubaix, Marie-Anne Babé, avait donné sa démission après 30 ans à la tête de ce service,  l'exercice de la médecine étant devenu impossible selon elle.
A sa suite, les 18 médecins urgentistes du CH de Roubaix avaient lancé à leur direction un ultimatum en menaçant de démissionner collectivement. Ils ont finalement obtenu deux postes de médecins supplémentaires, et referont le point sur leur situation début juin avec l'Agence régionale d'hospitalisation.

Le chef des urgentistes du Nord Pas-de-Calais sur le plateau du Midi pile

Le docteur Patrick Goldstein, président de la collégiale des chefs de service des urgences de la région, et chef du service des urgences au CHRU de Lille était notre invité ce mardi midi. Au delà du manque de moyens et du besoin de postes, il plaide pour un vrai débat de société et une refonte totale du système d'accès aux soins, dans lequel les urgences ne sont qu'un maillon.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social santé