Cet article date de plus de 8 ans

Grégoire Delacourt publie son 3ème roman "La Première Chose qu'on regarde"

Ce mercredi, l'écrivain valenciennois Grégoire Delacourt a publié son troisième roman, "La Première Chose qu'on regarde", le successeur du best-seller "la liste de mes envies" une "fable ultramoderne, aussi féroce que virtuose, sur la naissance de l'amour et la vérité des âmes", selon son éditeur. 
Le nouveau romain de l'écrivain valenciennois Grégoire Delacourt s'appelle "La première chose qu'on regarde".
Le nouveau romain de l'écrivain valenciennois Grégoire Delacourt s'appelle "La première chose qu'on regarde". © AFP / JC LAttes Montage France 3 Nord Pas-de-Calais
Publier un nouveau roman après un énorme succès. Pas évident. Pas facile. Risqué. Grégoire Delacourt se lance dans un nouveau défi. Une nouvelle étape dans sa jeune carrière d'écrivain. "La Liste de mes envies",  440 000 exemplaires vendus depuis un an, adapté au théâtre et bientôt au cinéma, a été un énorme succès. Surprise en plus. 

Ce mercredi, le nouveau roman de Grégoire Delacourt est sorti "La Première Chose qu'on regarde". Après Arras, l'action se situe cette fois en Picardie. En voici le synopsis : "Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, en marcel et caleçon Schtroumpfs, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte. Face à lui : Scarlett Johansson. Il a vingt ans, il est garagiste. Elle en a vingt-six, et elle a quelque chose de cassé." 

"Arthur Dreyfuss aimait les gros seins"

C'est la première phrase de ce roman sur l'amour. "Un roman féroce et virtuose sur la naissance de l’amour et la vérité des âmes", ajoute l'éditeur. Notre journaliste Christelle Massin a rencontré Grégoire Delacourt à Paris. Il parle de ce nouveau roman. 
durée de la vidéo: 02 min 59
Grégoire Delacourt parle de son nouveau roman

Plus fort, plus profond ? 

Selon notre journaliste, spécialiste de la culture, Christelle Massin, ce roman est "plus fort. Plus profond. Plus grave que le précédent. Un mélange d'humour et de gravité. Car on comprend on devine que l’histoire ne se finira pas forcément très bien. Cette love story en Picardie (à Long) va surprendre et rester dans les mémoires bien après avoir refermé le livre. Que devient on, comment vit on le fait d’etre plus qu’un sosie, un double de Scarlett Johanson, de lui ressembler trait pour trait. Qu’ y a-t-il derrière les apparences ? Grégoire Delacourt l’écrit : il faut regarder les gens comme ils sont pas comme on les rêve."

Grégoire Delacourt sera une des vedettes du Salon du Livre inauguré ce soir à Paris, présente ce vendredi 17 heures et dimanche après midi sur le stand Lattès.

Gérgoire Delacourt, publicitaire écrivain
Grégoire Delacourt est né en 1960 à Valenciennes. Il a été interne au sein du collège La Providence à Amiens. Son père était marchand de tissus.

Il devient publicitaire en 1982 et crée en 2004, sa propre agence de publicité, "Quelle Belle Journée" avec laquelle il signe des contrats avec des grandes marques telles que Sephora, GO Sport, Caudalie, Folio (Gallimard), Taittinger, Crozatier, Directours, Unilever... C’est lui qui a inventé les formules «  Nous vous devons plus que la lumière » pour EDF ou encore « Vous n’aviez jamais mangé de camembert » pour Cœur de Lion.

Grégoire Delacourt a publié son premier roman ("L'écrivain de la famille") à l'âge de cinquante ans. Il a vécu dans une famille où les parents se sont déchirés avant de divorcer. Une souffrance qui est évoquée de manière indirecte dans « La liste de mes envies ». « J’écris parce que ça répare, parce que ça recoud ». 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littérature