Arras : un infirmier de l'Artois jugé pour escroquerie à l'Assurance maladie

Le tribunal d'Arras va juger ce mardi un infirmier libéral accusé d'avoir escroqué l'Assurance maladie et la caisse des mineurs (CARMI) pour un montant de 700 000 €, entre 2008 et 2012. Arrêté en février dernier, c'est son chiffre d'affaire qui avait alerté la Sécu, et déclenché une enquête.

Le tribunal d'Arras va juger un infirmier libéral accusé d'avoir escroqué l'Assurance maladie à hauteur de 700 000 €
Le tribunal d'Arras va juger un infirmier libéral accusé d'avoir escroqué l'Assurance maladie à hauteur de 700 000 € © france3
La fraude se serait étalée sur 4 ans, entre 2008 et 2012. L'infirmier libéral installé à Méricourt (62) aurait multiplié les déclarations de soins non pratiqués, et survalorisé des milliers d'autres actes, au détriment de la Sécurité sociale de l'Artois, et de l'Assurance maladie des mineurs (CARMI).


700 000 € de préjudice pour l'Assurance maladie

Le montant du préjudice est estimé à 700 000 €. Ils ont permis à l'escroc présumé de mener grand train : appartement sur la côte d'Opale, bateau, voitures de luxe, et placements financiers divers.
C'est le chiffre d'affaires de l'infirmier, sept fois supérieur à la moyenne, qui a mis la puce à l'oreille de l'Assurance maladie, et déclenché la mise en route d'une enquête, il y a un an.
Placé en garde à vue en février dernier, l'homme doit aujourd'hui répondre d'escroquerie aggravée, et de falsification.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice