Cet article date de plus de 8 ans

Chimie verte en Picardie : Bruxelles valide le projet d'aide financière de la France aux chercheurs

Bruxelles estime que l'aide de 39,8 millions octroyée par la France à l'Institut d'Excellence en Énergies Décarbonées ( IEED ) PIVERT pour la réalisation du projet de recherche et développement GENESYS était conforme aux règles de l'Union Européenne relatives aux aides d'État. 
© France 3 Picardie
En 2012, la France a notifié son projet d'octroyer une aide de 39,8 millions d'euros sous la forme d'une subvention et d'un apport en capital à la SAS PIVERT, start-up constituée pour gérer le partenariat public-privé IEED PIVERT. La Commission a examiné la compatibilité de l'aide au regard de ses lignes directrices relatives aux aides à la recherche, le développement et l'innovation 

À l'issue de son examen, la Commission a conclu que le projet GENESYS dont les objectifs sont de déterminer les bases de la bio-raffinerie oléagineuse du futur avait besoin de l'aide publique. Cette manne financière si elle est validée va permettre à la SAS PIVERT de réaliser un projet de recherches et de développement qu'elle n'aurait pas mener spontanément.

Le projet P.I.V.E.R.T


P.I.V.E.R.T, (Picardie, Innovation, Enseignement et Recherches Tecnologiques) travaille à la valorisation des oléagineux à des fins industrielles. La Picardie, est une région grande productrice d'oléagineux. Des plantes qui entrent dans la composition de nouveaux produits pour la chimie. 

PIVERT


Cet institut d’excellence dans le domaine des énergies décarbonées est Installé à Compiègne, sur le Parc Technologique des rives de l’Oise, c'est un  centre de recherche, d’innovation, d’expérimentation et de formation dans la chimie du végétal à base de biomasse oléagineuse (colza, tournesol, etc…). Les chercheurs travaillent dans différents laboratoires et sur des pilotes industriels.

Campus P.I.V.E.R.T à Compiègne (60)
Campus P.I.V.E.R.T à Compiègne (60) © UTC Compiègne

Daniel Thomas, vice-président du Conseil scientifique de l’UTC et président du pôle « Industrie et Agro Ressources » 
La bio-raffinerie expliquée par l'UTC de Compiègne

 

Depuis le 1er juin 2011 avec son projet PIVERT, la Picardie est lauréate de l'appel à projets "Institut d'Excellence dans le domaine des Energies Décarbonées (IEED) 2010 » lancé par l’Etat dans le cadre des Investissements d'Avenir.

PIVERT ambitionne de réunir prés de 150 chercheurs publics et privés, ingénieurs et enseignants sur 10 ans. Il est installé à Venette dans l’Oise. Il a pour objectif de devenir le centre européen de référence en Chimie du végétale et en Oléochimie.

Partenaires fondateurs
Les sociétés Sofiprotéol, Rhodia, PCAS, SNC, Lavalin, Maguin, le pôle de compétitivté Industries Agro Ressources, les Université de Technologie de Compiègne, Picardie Jules Verne, Université de Technologie de Troyes.

Montant total : 220 millions € sur 10 ans
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation